Les Doldrums de Nicholas Gannon

Archer Helmsely, 10 ans, rêve de marcher sur les traces de ses grands-parents et d’être lui aussi aventurier. Seulement, sa maman n’est pas du même avis et tente du mieux qu’elle peut de l’en empêcher. Lorsqu’il apprend que ses grands-parents sont portés disparus sur un iceberg, Archer décide que ce sera ça, sa grande aventure : aller sauver ses aïeux, que sa mère soit d’accord ou non. Accompagné de ses deux copains, Oliver et Adélaïde, il va mettre au point un plan de sauvetage. Et tant pis si Olivier n’est pas rassuré, si Adélaïde a une jambe de bois et si Archer n’est jamais sorti de chez lui !

Une histoire qui fait la part belle à l’imagination des enfants, avec des illustrations magnifiques. Ce roman, certes épais, est parfait pour les histoires du soir tant le texte est aéré et découpé.

Le deuxième tome est, en plus, sur le point de sortir !! 

 

Lire la suite

Imagier d’Afrique de Magali Attiogbé

Voici une petite pépite de livre accordéon cartonné comme on les aime !!! Les illustrations et le graphisme colorés raviront les plus petits comme les plus grands. Vous y retrouverez la pirogue, le piment, l’ananas, le bébé dans le dos, le peigne, le boa et bien d’autres merveilles africaines… N’attendez plus pour découvrir ce petit bijou de livre jeunesse !

Lire la suite

Refuges d’Annelise Heurtier

Comment aborder la crise migratoire  dont nous sommes les témoins aujourd’hui partout dans le monde avec de jeunes adultes ? Tellement de choses à dire, à partager, à évoquer. Dans ce roman, Annelise Heurtier décide de mettre en parallèle, l’histoire d’une jeune adolescente vivant depuis peu sur une île italienne, avec celle de plusieurs personnes quittant leur terre natale, bravant la mer méditerranéenne et les épreuves pour tenter d’atteindre l’autre rive, plus belle plus chanceuse, plus viable. Quels échos ces récits vont-ils  se renvoyer ?

Retenu dans la sélection du prix Adolisant 2017-2018, ce roman est une bonne surprise à mettre sur votre route et dans vos mains.

 

Lire la suite

Info class 4.18 : Club informatique junior

Cours d’initiation à la programmation pour jeunes à partir de 7 ans et ce à travers différents langages (Scratch, Python,…)

Aucun prérequis n’est nécessaire et beaucoup d’amusement en vue !

Lire la suite

Atelier d’écriture avec Sophie Barthélémy

ATTENTION : L’ATELIER EST COMPLET

Vous avez envie d’écrire mais vous n’osez pas vous lancer ?

De septembre 2018 à juin 2019, la bibliothèque propose un atelier d’écriture mensuel : rythme des mots, rythme des phrases, images, création de personnages et de lieux, évocation de souvenirs,…
Inscrivez-vous vite pour 10 journées complètes et déployez votre imaginaire, votre humour (ou votre sérieux) !

Dates : VENDREDIS 21 SEPTEMBRE, 19 OCTOBRE, 23 NOVEMBRE, 21 DECEMBRE 2018 et 25 JANVIER, 22 FEVRIER, 22 MARS, 26 AVRIL, 24 MAI et 21 JUIN 2019, de 10H à 17H

Tarif : 150 € (100 € pour étudiants et demandeurs d’emploi)

 

The hate U give : la Haine qu’on donne d’Angie Thomas

Vous voudriez un livre qui vous retourne, vous fait réfléchir, vous emporte ? The hate U give est LE livre qu’il vous faut alors ! 

The hate U give c’est l’histoire de Starr, 16 ans. Starr et sa famille vivent dans un quartier « chaud » : guerres de gangs, drogue, descentes de police. Elle va à l’école dans un lycée chics, en banlieue. Un soir, Starr rentre de soirée en voiture avec son ami de toujours Khalil. La voiture sera arrêtée pour un contrôle policier et Khalil tué sous les yeux de son amie. Bavure ? Racisme ? Starr voudra faire entendre sa voix et devra se battre pour ça. 

Si, en lisant ce roman, vous avez envie de vous révolter, d’agir, c’est normal. Si vous avez envie d’écouter du rap ben que ça ne soit pas votre style de musique préféré et que vous avez l’impression de savoir ce que c’est de vivre dans les quartiers difficiles, c’est normal aussi ! 

Lisez vite le livre avant la sortie de l’adaptation cinématographique !! 

Lire la suite

Y a pas de héros dans ma famille de Jo Witek

Avant ce fameux travail avec son camarade de classe Hippolyte, tout était normal. Mo gérait sa vie ! Chez lui c’était Maurice Dambek et en cours on l’appelait Mo ! Dans la tribu Dambek, on vit serrés, ça crie et on se marre ! A l’école ça se tient sérieux et on parle bien. Mais voilà, il fallait bien que le choc arrive. Quelle surprise de voir que chez Hippolyte tout ne se passe pas pareil ! Rien qui bouge, rien qui dépasse. A l’école on se croirait ! Pire ! Au musée ! Et puis qu’est-ce que c’est que ce mur de photos dans le salon ?! Qui sont ces gens, ces visages ? Apparemment des gens connus ! Tous ! De la famille d’Hippolyte ! Chez Mo, pas de héros, pas de photos. Tous des zéros. Mo commence à avoir honte de lui, de Maurice, de sa tribu, des Dambek. De sa mère qui fait des crêpes (avec des bières !), de ses frères et sœurs hauts en couleurs, et de son père ferrailleur/ brocanteur à ses heures… Pourtant chez les Dambek, des cadres  des photos et des héros qui sommeillent, il y en a ! Il faudra juste que Mo cherche un peu pour les trouver 🙂  Lis ce livre pour voir s’il y arrive !

Drôle et attachant ! Très chouette roman !

 

Lire la suite

Game over ?! Concours d’écriture

Les gagnants du concours 2017-2018 !

Pour la deuxième année, la BiblioXL a organisé un concours d’écriture. Celui de cette année se faisait en collaboration avec le service Solidarité – Égalité des chances de la commune d’Ixelles et Handicap International. Après avoir exploré le policier, nous proposions aux participants de l’édition 2017-2018 d’explorer le handicap et la science fiction.

Lire la suite

Récupération de vieux ordinateurs pour atelier code pour enfants

L’Espace Public Numérique de la bibliothèque recherche des pc portables âgés de maximum 9 ans qui leur donner une seconde vie dans nos ateliers de code pour enfants et multimédia pour demandeur d’emploi.

Contacter Philippe entre 14h00 et 17h30 au comptoir EPN de la bibliothèque, ou par mail: bibliotheque@ixelles.brussels

Lire la suite

Priest de Hyung Min-Woo

Au commencement, ça ressemble à un bd de zombies au farwest mais détrompez vous, c’est bien plus que çà. Du western au Moyen-âge en passant par l’époque sombre de l’inquisition. Et si les voix prophétiques qu’entendent les croyants ne seraient pas celle du tout puissant mais d’une entité diabolique l’imitant pour leur faire rejoindre ses légions. ?! Une œuvre très personnelle et originale, d’une violence psychologique presque physique, dans laquelle Dieu s’est désintéressé de sa création et dont le seul passe-temps est de faire souffrir ses disciples les plus fervents, où le diable est absent et dans laquelle, abandonnés, les hommes finissent par créer leur propre enfer pour se venger de leur créateur et de leurs semblables d’encore croire en une divinité qui ne les écoute plus !

Amours déchus, complots, hérésie ; un récit occulte sur un rythme endiablé ; vous n’aurez pas le temps de souffler ! Ouvrir cet ouvrage, c’est s’engager sans savoir jusqu’où il vous mènera ! Bonne chance

Lire la suite

Hérétiques de Leonardo Padura

L’une de nos lectrices a lu cet ouvrage et avait envie de vous le proposer ! Voici donc son coup de cœur 🙂

Lancé sur la piste d’un mystérieux tableau de Rembrandt, disparu dans le port de La Havane en 1939 et retrouvé comme par magie des décennies plus tard dans une vente aux enchères à Londres, Mario Conde, ex-policier reconverti dans le commerce de livres anciens, nous entraîne dans une enquête trépidante qui tutoie souvent la grande histoire. On y fréquente les juifs de la capitale cubaine, dans les années prérévolutionnaires, tiraillés entre le respect des traditions et les charmes d’un mode de vie plus tropical ; des adolescents tourmentés d’aujourd’hui, dont les piercings et scarifications semblent crier au vu et au su de tous leur rejet de l’Homme Nouveau et des carcans faussement révolutionnaires ; mais aussi les copains du Conde, chaleureux et bienveillants, toujours prêts à trinquer à la moindre occasion avec une bonne bouteille de rhum. On y fait même un détour par Amsterdam, en plein XVIIᵉ siècle, à l’heure des excommunications religieuses et des audaces picturales, en compagnie d’un jeune juif qui décide d’apprendre l’art de la peinture, contre toutes les lois de sa religion.
Dans ce livre puissant et profond, Leonardo Padura rend un vibrant hommage au libre arbitre et à tous les « hérétiques » qui osent s’opposer aux dictats de leur temps ou de leur communauté. 

 

Lire la suite

ReLIFE

Voici une série suggérée par l’une de nos lectrices. Arata, 27 ans, se retrouve dans une situation peu enviable : pas de travail, pas de petite copine et contraint de mentir à ses proches pour sauver les apparences. Cette situation, il la doit à une erreur commise à l’époque où il avait décroché son premier job. Après avoir passé seulement trois mois au sein de son entreprise, Arata a démissionné. Par conséquence, aucun employeur ne souhaite lui donner de seconde chance. Dans une situation précaire, Arata n’a pas d’autre choix que d’accepter de participer à une expérience de réinsertion sociale proposée par une société appelée « ReLIFE ». Pendant une année, tous ses frais seront pris en charge à condition qu’il refasse une année de terminale. Pour se fondre dans la masse des étudiants, Arata devra avaler une pilule qui lui donnera l’apparence de ses 17 ans.

Deux choses m’ont intriguée dans cette série. La première est la rencontre de deux générations différentes. En effet, quand Arata rencontre ses camarades de classe, il constate très rapidement que ses années d’adolescence sont bien différentes de la vie que mènent  les adolescents actuels. De plus, Arata, en presque trentenaire, a des habitudes qui peuvent le trahir et dont il doit se défaire  (fini les pauses cigarettes !). Le deuxième point intéressant de ce manga concerne la vision du monde du travail au Japon. Dès le premier volume, on se rend compte de la dureté de ce milieu. Au fil de la lecture, on remet en question démission précipitée d’Arata. Peut-être était-elle justifiée ?

Série disponible en section ado (mezzanine).

Hanada le garnement

Une nouvelle série a débarqué à la Biblio XL ! Venez (re)découvrir l’histoire d’ lchiro Hanada, le plus infernal de tous les enfants. Bêtises sur bêtises pour obtenir ce qu’il veut, Hanada se retrouve à l’hôpital entre la vie et la mort suite à un mauvais coup qui a mal tourné. À son réveil, il constate qu’il peut entrer en contact avec les défunts. Ceux-ci ne lui laissent plus aucun répit : Hanada devient le messager des morts malgré lui.

Une série qu’on penserait juste drôle au premier abord mais qui s’avère être aussi très émouvante. Mon coup de cœur pour cette fin d’année 2018 (série finie en 5 volumes, disponible en section jeunesse).

Lire la suite

Les petites contemplations de Yao Ren

À travers ce manhua (manga chinois) tiré de son blog, Yao Ren raconte son quotidien en Chine. Se mettant en scène dans des histoires sincères, drôles et touchantes, il nous donne un regard neuf sur la vie dans une ville chinoise.

Poétique, contemplatif, savourez le long de ces pages magnifiquement illustrées les petits plaisirs du quotidien à coté desquels nous passons trop souvent, pris dans la course à la vie/mort. Arrêtez vous un instant, respirez, observez, laissez vous émouvoir par un couché de soleil d’hiver ou une pluie de printemps. La vie est là autour de vous !

La simplicité de cette bd est sa force et sa faiblesse, soit on se laisse porter, soit on s’ennuie vite.

Une sorte de manuel de pleine conscience en quelque sorte 🙂

Une belle façon aussi de découvrir l’éditeur Urban China qui a pour vocation de faire découvrir au public occidental le manhua, ses auteurs talentueux et la culture chinoise en général.

Soyez curieux !

Lire la suite

Tout homme est une nuit de Lydie Salvayre

Anas, professeur de français à Amboise, est atteint d’un cancer. Il quitte sa compagne avec qui la vie de malade se révèle difficile et se réfugie dans un petit village du Sud de la France. Il espère y trouver quiétude et douceur de vivre. Mais la déception est forte, car l’ accueil des villageois est très réticent. Au café des sports, seul lieu de rencontre  géré par Marcellin,   Anas ne trouve aucun interlocuteur .Un  groupe d’êtres insatisfaits et obtus y passent leur temps à boire et  échanger des propos venimeux et sans intérêt.  Ils s’indignent contre  l’ arrivée de cet étranger légèrement basané. La rencontre d’Anas avec Mina, une jeune serveuse de la région est devenue leur préoccupation quotidienne. Les habitués  tiennent des propos de plus en plus agressifs et délirants qui déboucheront sur un drame. 

Cinglant et bien écrit,  ce roman oppressant est une histoire de racisme ordinaire. Lire la suite