Le club de l’Ours Polaire d’Alex Bell (tome 1)

Stella Floccus Pearl a toujours su qu’elle serait exploratrice. Elle se moque bien que la société scientifique n’accepte pas les femmes dans ses rangs. Elle accomplira sa destinée, un point c’est tout ! Si ce n’était pas son destin, pourquoi porterait-elle un deuxième prénom ? Tout le monde sait que seuls les explorateurs en ont deux.

Le jour de ses douze ans, Stella voit enfin son rêve se réaliser. Elle a l’autorisation de se joindre au Club de l’Ours Polaire et de participer à l’expédition consacrée aux mondes gelés. Débute alors une aventure incroyable mettant en scène des petits aventuriers en herbe courageux et livrés à eux même. Licornes, dinosaures nains, engeleurs, yétis et autres créatures fantastiques peuplent cet univers merveilleux et feront rêver plus d’un lecteur.

À partir de 10 ans

Stella et les mondes gelés / Alex Bell ; Gallimard jeunesse, 2018

Cette critique vous donne envie de lire ce livre ? Vous voudriez l’emprunter ou le réserver ? Retrouvez-le ici !

Moi et les aquaboys de Nat Luurtsema

Lou et sa meilleure amie, Hannah, sont prêtes : depuis toutes petites, elles suivent un entraînement intensif de natation. Cet été, elles vont se qualifier pour les jeux olympiques. Enfin, ça, c’est la théorie. Car, en pratique, si Hannah est bel et bien qualifiée, Lou, elle, rate la sélection. Cette dernière doit donc faire sa rentrée des classes dans une configuration bien différente de celle imaginée. Elle se retrouve seule, dans un lycée où elle se connaît personne et, hors de l’eau, elle ne se sent pas vraiment à l’aise. Elle va vite faire la connaissance de trois garçons qui ont un but : être sélectionnés pour l’émission incroyable talent. Et ces garçons, dont le projet est un peu fou (ou totalement barré, à vous de voir), ont besoin de Lou.

Lire la suite

Les enfants du temps qui vient de Gaia Guasti

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Les enfants du temps qui vient est un roman pour adolescents. Ne vous fiez donc pas à sa petite taille, à son nombre de pages limitées et laissez-vous tenter par ce récit intrigant.

Intrigant ? Pourquoi donc ? Ce qui rend le lecteur perplexe, c’est qu’aucune information concernant le lieu, l’époque ou l’identité des protagonistes n’est donnée, bien qu’en lisant attentivement on peut le deviner*. L’histoire met en scène un clan où plus aucun enfant ne vient à naître. En outre, la tribu reste toujours sur ses gardes car les « Nouveaux » rôdent aux alentours.

En plus d’avoir un récit mystérieux, ce texte est très poétique. La plume de l’auteure est envoûtante ! À tester absolument !

Les enfants du temps qui vient / Guasti, Gaia ; Thierry Magnier, 2018

Cette critique vous donne envie de lire ce livre ? Vous voudriez l’emprunter ou le réserver ? Retrouvez-le ici !

 

*SPOIL : il semblerait que l’on soit au temps de la Préhistoire lorsque les hommes de Néandertal rencontrent les Homo Sapiens.

Asta de Jon Kalman Stefansson

« Si tant est que ça l’ait été un jour, il n’est désormais plus possible de raconter l’histoire d’un personne de manière linéaire, ou comme on dit, du berceau à la tombe. Personne ne vit comme ça. « 

Si nous entrons dans l’histoire d’Asta par le jour de sa conception, le reste de sa vie nous sera en effet conté sans continuité, mais par fragments.  A travers les souvenirs de son père d’abord, qui, tombé d’une échelle, se souvient et regrette, mais aussi à travers des lettres d’Asta à son amant, à travers ses propres souvenirs d’enfance, de Reykjavik à  la campagne islandaise en passant par Vienne ou la Norvège. 

Asta, ce prénom qui signifie « amour » en islandais lorsqu’on en retire la dernière lettre. Car l’histoire d’Asta est bien une histoire d’amour : l’amour passionnel de ses parents, cet amour fou qu’elle découvrira plus tard avec ses amants, mais aussi d’amour filial et tendre, et de cet amour imparfait et nécessaire qui nous relie aux autres et qui nous définit en tant qu’être humain. C’est aussi un demi siècle en Islande, avec les révoltes sociales, l’apparition du tourisme, cette dépendance très forte à la nature, à la lumière et les conditions de vie rudes, et des portraits magnifiques comme celui de la nourrice, ou de Josef, le garçon qui était parfois âge de deux mille ans.  Lire la suite

Le jour des premières fois : Mouettes & cie de Marie Colot

Mademoiselle Coline, l’institutrice d’Elvis, n’en revient pas : sur 17 élèves, 16 n’ont jamais vu la mer. Toujours de bonne humeur et dotée d’une excellente volonté, elle organise donc une journée à la Mer du Nord. Destination : Blankenberge !

Sur place, les enfants ne partagent malheureusement pas l’engouement de leur institutrice… Elvis est le premier à être déçu : « On a fait tout ce chemin pour ça : du gris, du très gris et encore du gris ». Aussi, à la Mer du Nord, il n’y a pas de dauphin et encore moins des requins, pourquoi alors se déplacer ? La lecture de roman est fluide, l’histoire est entrecoupée de dialogues drôles et d’illustrations qui font leur petit effet. À lire tout seul dès 8 ans ou pourquoi pas en classe dès la rentrée scolaire ?

Lire la suite

Le labyrinthe des esprits de Carlos Ruiz Zafón

A travers un kaléidoscope d’histoires, de personnages, de lieux à l’atmosphère unique, l’auteur  parvient  , au fil  de ces  840 pages,  à faire se rejoindre tous les chemins  afin de conclure magistralement sa série du « Cimetière des livres oubliés »,  entamée il y a 9 ans avec L’ombre du vent (et le succès que l’on sait)

Mention spéciale ici, pour le personnage d’Alicia (clin d’œil explicite à celui de Lewis Carroll) qui illumine de son feu obscur ce dernier épisode.

Après un tel retour sur l’histoire récente de l’Espagne et son cortège de ténèbres (dont le côté fantastique du récit gomme un petit peu l’horreur) on est étonné, mais finalement charmé, par cette fin presqu’idyllique  où les générations se retrouvent et où se lèvent les secrets.  Barcelone gardera désormais toujours l’ombre de…  Zafón !

Lire la suite

Tor et les garnements de Thomas Lavachery

On avait découvert Tor dans Tor et les gnomes. Dans le troisième volume de la série, notre héros nordique se voit charger par son ami Borigh-Borigh de garder Luztigh, un bébé troll pendant quelques jours. Or il n’a pas beaucoup de temps, car il doit participer à la préparation de l’arrivée du plus célèbre acteur du royaume. Il confie alors le trollion à son père et à son oncle. Il va se révéler plein de ressources étonnantes…Cette aventure de Tor, drôle et dépaysante, est ponctuée d’illustrations agréables et pleines d’humour.

Lire la suite

Smile de Roddy Doyle

Certains se souviennent  de ce succès de la fin des années 80 (-début 90) : la trilogie de Barrytown – qui fut adaptée au cinéma (The Commitments, The Van, etc) – et ces moments hauts en couleur, ayant toujours leurs racines dans le milieu prolétaire irlandais.

N’ayant plus rien lu de l’auteur depuis l’époque, j’étais curieux … J’ai été un peu déçu durant une partie du livre, même si quelque chose m’intriguait dans cette histoire de ce type un peu perdu et déraciné qui vit avec une vedette montante  et retrouve ses anciens « copains » (qui n’en sont en réalité pas) dans le quartier de son adolescence.

Dans l’Irlande hyper catholique de l’époque, notre héros, journaliste à la petite semaine dit haut et fort certaines choses que beaucoup ne veulent pas (encore) entendre …    j’ajouterai seulement que la fin surprend plus.

 

 

Lire la suite

Eden de Felipe Hernández

Un périple semé d’embûches, et un livre qui se mérite mais qui apporte quelque chose de très d’intense.. à  qui  décidera d’aller jusqu’au bout.

Samuel Molina est traducteur dans une ville imaginaire, qui tient à la fois  de Babel , du 1984 d’Orwell ,  et de Borgès, de Zafon…

Suite à la perte de ses lunettes, la personnalité de Samuel va lui être administrativement retirée. Il va alors entamer une quête (et une errance) ou se mêleront  sensualité,  désespoir, inquiétude, questionnement… Mais si une des conditions de sa réhabilitation, et du recouvrement de sa personnalité, est la traduction d’un mystérieux livre que lui seul pourrait mener, un tueur a été envoyé afin de l’éliminer…   Un roman à part.

 

 

Lire la suite

Les Doldrums de Nicholas Gannon

Archer Helmsely, 10 ans, rêve de marcher sur les traces de ses grands-parents et d’être lui aussi aventurier. Seulement, sa maman n’est pas du même avis et tente du mieux qu’elle peut de l’en empêcher. Lorsqu’il apprend que ses grands-parents sont portés disparus sur un iceberg, Archer décide que ce sera ça, sa grande aventure : aller sauver ses aïeux, que sa mère soit d’accord ou non. Accompagné de ses deux copains, Oliver et Adélaïde, il va mettre au point un plan de sauvetage. Et tant pis si Olivier n’est pas rassuré, si Adélaïde a une jambe de bois et si Archer n’est jamais sorti de chez lui !

Une histoire qui fait la part belle à l’imagination des enfants, avec des illustrations magnifiques. Ce roman, certes épais, est parfait pour les histoires du soir tant le texte est aéré et découpé.

Le deuxième tome est, en plus, sur le point de sortir !! 

 

Lire la suite

Refuges d’Annelise Heurtier

Comment aborder la crise migratoire  dont nous sommes les témoins aujourd’hui partout dans le monde avec de jeunes adultes ? Tellement de choses à dire, à partager, à évoquer. Dans ce roman, Annelise Heurtier décide de mettre en parallèle, l’histoire d’une jeune adolescente vivant depuis peu sur une île italienne, avec celle de plusieurs personnes quittant leur terre natale, bravant la mer méditerranéenne et les épreuves pour tenter d’atteindre l’autre rive, plus belle plus chanceuse, plus viable. Quels échos ces récits vont-ils  se renvoyer ?

Retenu dans la sélection du prix Adolisant 2017-2018, ce roman est une bonne surprise à mettre sur votre route et dans vos mains.

 

Lire la suite

The hate U give : la Haine qu’on donne d’Angie Thomas

Vous voudriez un livre qui vous retourne, vous fait réfléchir, vous emporte ? The hate U give est LE livre qu’il vous faut alors ! 

The hate U give c’est l’histoire de Starr, 16 ans. Starr et sa famille vivent dans un quartier « chaud » : guerres de gangs, drogue, descentes de police. Elle va à l’école dans un lycée chics, en banlieue. Un soir, Starr rentre de soirée en voiture avec son ami de toujours Khalil. La voiture sera arrêtée pour un contrôle policier et Khalil tué sous les yeux de son amie. Bavure ? Racisme ? Starr voudra faire entendre sa voix et devra se battre pour ça. 

Si, en lisant ce roman, vous avez envie de vous révolter, d’agir, c’est normal. Si vous avez envie d’écouter du rap ben que ça ne soit pas votre style de musique préféré et que vous avez l’impression de savoir ce que c’est de vivre dans les quartiers difficiles, c’est normal aussi ! 

Lisez vite le livre avant la sortie de l’adaptation cinématographique !! 

Lire la suite

Tout homme est une nuit de Lydie Salvayre

Anas, professeur de français à Amboise, est atteint d’un cancer. Il quitte sa compagne avec qui la vie de malade se révèle difficile et se réfugie dans un petit village du Sud de la France. Il espère y trouver quiétude et douceur de vivre. Mais la déception est forte, car l’ accueil des villageois est très réticent. Au café des sports, seul lieu de rencontre  géré par Marcellin,   Anas ne trouve aucun interlocuteur .Un  groupe d’êtres insatisfaits et obtus y passent leur temps à boire et  échanger des propos venimeux et sans intérêt.  Ils s’indignent contre  l’ arrivée de cet étranger légèrement basané. La rencontre d’Anas avec Mina, une jeune serveuse de la région est devenue leur préoccupation quotidienne. Les habitués  tiennent des propos de plus en plus agressifs et délirants qui déboucheront sur un drame. 

Cinglant et bien écrit,  ce roman oppressant est une histoire de racisme ordinaire. Lire la suite

Tortues à l’infini de John Green

L’avis de Marie, notre stagiaire

Dès les premières lignes, l’envie de surligner quelques citations se fait ressentir. Puis, on s’attend à une histoire banale, mettant en scène des ados un peu bizarres, qu’on a (trop) pris l’habitude de lire. Finalement, outre l’enquête autour de laquelle se construit le roman, on aborde des sujets bien plus sensibles comme la perte d’un proche, l’amitié avec un grand A, l’amour adolescent mais surtout le combat incessant d’une adolescente de 16 ans contre, ses phobies, ses angoisses et son « démon » intérieur qui l’entraînent sans cesse dans des spirales de pensées aussi désagréables qu’incontrôlables. John Green aborde le sujet de l’hypersensibilité avec brio, sans stigmatiser les adolescents angoissés ni tomber dans le cliché. Il a réussi à trouver les mots justes pour parler d’un sujet à la fois sensible et parfois tabou. À dévorer sans modération.

Lire la suite

Le chapeau de Tétragonie de Benoît Fourchard

Henri, timide et souvent dans la lune, rêve de connaître SON nom. Comment s’appelle-t-elle, cette jolie rousse aux yeux verts qu’il croise à l’école et qui fait battre son cœur ? Un jour, sur le trottoir, Henri trouve un chapeau assez élégant et qui semble sortir tout droit d’une autre époque. « Regarde à l’intérieur Henri ! » dit une voix féminine à côté de lui. C’est ELLE, son amour secret ! « Si tu trouves à qui appartient ce chapeau, je te dis comment je m’appelle … ». Sans hésitation, Henri se met à la recherche du mystérieux propriétaire du chapeau. Une quête qui l’emmènera jusqu’à un pays inconnu : la Tétragonie.

Entre rêve et réalité, voici un roman très agréable à lire. Les personnages, attachants et drôles à fois, évoluent dans un monde un peu fantastique et surréaliste où les épinards et les ragondins sont rois. Un petit bijou à lire dès 9 ans.

Lire la suite