Les mystères de Larispem de Lucie Pierrat-Pajot

« Les mystères de Larispem, le sang jamais n’oublie » est le livre gagnant de la deuxième édition du Concours du premier roman jeunesse. Ce concours ne vous évoque rien ? Souvenez-vous, il a permis à Christelle Dabos, auteure de la « La Passe-miroir », de se hisser au sommet du petit monde de la littérature de jeunesse.

Le présent ouvrage plonge le lecteur dans une uchronie1 où se mêlent bouchers, ingénieurs, automates et autres inventions de Jules Verne. L’intrigue se déroule en 1899, au cœur de la Cité-État indépendante Larispem (anciennement Paris). Vérité, mécanicienne aux doigts d’or, et Carmine, apprentie louchébem découvrent un livre codé lors d’une de leurs escapades interdites. Ce livre mystérieux semble attirer la convoitise de personnes mal intentionnées. Il entraînera les deux jeunes filles et leur nouveau compagnon de route, Nathanaël, dans une aventure incroyable. Lire la suite

L’île aux mensonges de Frances Hardinge

Faith Sunderly est la fille d’un pasteur naturaliste reconnu du 19e siècle. Suite à un scandale impliquant son père, Faith et sa famille s’exilent sur une île au large des côtes anglaises. Malheureusement, les nouvelles de la fraude du Révérend arrivent aux oreilles des scientifiques de l’île et mettent la famille Sunderly dans une situation très délicate.

Voici une histoire captivante, mêlant des éléments mystérieux et policiers. L’héroïne, transparente et docile au début du récit, évolue et s’émancipe dans un monde où la femme a très peu de marge de manœuvre. En 1860, on naît « Fille de » et on meurt en tant qu’ « Épouse aimante ». Pourtant, Faith a des rêves et des ambitions. Elle doit se montrer subtile pour avoir l’occasion d’assouvir sa soif de connaissance. Lire la suite

The Promised Neverland

Emma, Ray et Norman vivent tous les trois à l’orphelinat Grace Field House. Ils y passent des moments heureux avec leurs « frères » et « sœurs » et « Maman » qui s’occupe d’eux et qu’ils aiment profondément. De temps à autre, un orphelin quitte le foyer pour rejoindre une nouvelle famille d’accueil. C’est le cas de Conny, une adorable petite fille de six ans. Au moment de partir, Emma et Norman constate que celle-ci a oublié « Little Bunny », sa peluche lapin dont elle ne se sépare jamais. Exceptionnellement, les deux amis désobéissent à Maman et se dirigent vers le portail interdit où Conny s’apprête à quitter l’enceinte de Grace Field House. Là, Emma et Norman font une terrible découverte et réalisent que leur existence repose sur un monstrueux secret.

Je ne vais pas vous en dévoiler d’avantage, sachez juste que ce premier tome peut être résumé en une phrase : « Méfiez-vous des apparences ! ». Cette série haletante s’inscrit dans un univers glauque et cruel. Le scénario est original et propose des héros intelligents qui ne laissent rien au hasard.  Dès le début du récit, on se sent impliqué et on suit avec attention les plans élaborés par les orphelins, en espérant qu’au final, ça se passe bien pour eux.  Au niveau graphique, on a quelque chose de qualité. Ce n’est pas étonnant si cette série a été citée lors de la 10e édition du Grand Prix du Manga au Japon.

Pour le moment, la série se trouve en section jeunesse mais va bientôt déménager vers la mezzanine. Elle s’adresse plutôt à un public adolescent, à des lecteurs avertis.

Cette critique vous donne envie de lire ce livre ? Vous voudriez l’emprunter ou le réserver ? Retrouvez-le ici !

 

L’atelier des sorciers

Et si pour être un sorcier, il suffisait juste de savoir bien dessiner ?

Voici l’histoire de Coco, une petite fille fascinée par la magie qui croise un jour le chemin du sorcier Kieffrey. Malgré les mises en garde de ce dernier, Coco espionne le magicien et découvre qu’un sort ne se lance pas mais se dessine ! La magie ne serait donc pas réservée uniquement à une poignée de privilégiés, contrairement à ce que les sorciers veulent le laisser croire. Grisée à l’idée de pouvoir pratiquer la magie, Coco s’entraîne à l’aide d’un grimoire qu’un étrange personnage lui avait vendu autrefois. Son excitation retombe très vite lorsque, accidentellement, elle pétrifie sa mère.

Je vous conseille vivement ce manga car il propose un scénario et un univers assez différents de ce qui se fait à l’heure actuelle. Dans cet univers merveilleux, la magie s’inscrit comme étant omniprésente, acceptée de tous mais réservée à quelques privilégiés. En tout cas, c’est ce que la population croit. Coco va vite découvrir, à ses dépens, qu’en plus d’être techniquement accessible à tous (à condition d’être un minimum doué en dessin), la magie peut se révéler aussi dangereuse. Outre cet univers incroyable et un scénario bien ficelé, ce manga propose également un dessin très soigné et loin des stéréotypes que véhiculent parfois certains mangas. Série disponible en section jeunesse.

Cette critique vous donne envie de lire ce livre ? Vous voudriez l’emprunter ou le réserver ? Retrouvez-le ici !

 

Les Outrepasseurs de Cindy Van Wilder

OutrepasseursPeter est un adolescent londonien comme tous les autres jusqu’au soir où il échappe de justesse à un attentat. Il découvre alors l’étrange malédiction qui pèse depuis des siècles sur plusieurs familles dont la sienne. Ces familles, depuis le Moyen-Âge, se sont organisées et ont formé une société secrète appelée Les Outrepasseurs. En un soir, ses croyances sont remises en cause et il apprend qu’il est voué à diriger l’une des six maisons constituant les Outrepasseurs : celle du Goupil. Il apprend aussi que la magie coule dans ses veines et qu’il a la capacité de se changer en un renard.

Ce roman est passionnant et haletant. Peter est un personnage très attachant et ce premier tome d’une trilogie parue chez Gulf Stream nous plonge dans le passé des Outrepasseurs, nous expliquant comment ils en sont arrivé à avoir autant de pouvoir dans la société actuelle. Mythologie de diverses origines et contes se croisent pour nous offrir un roman plein de références dans lequel les fées croisent Blanche-Neige.
Le 2e tome est déjà à la bibliothèque, le 3e ne devrait pas tarder…

Lire la suite