The Mortal Instruments – La malédiction des anciens, tome 1 : Les parchemins rouges – Cassandra Clare

Notre auteure, Cassandra Clare est une habituée des trilogies. Ce dont elle excelle. Cependant c’est la première fois où l’intrigue est plus lente, plus décousue et plus difficile à rentrer dedans. Bien qu’on soit plus que ravis de retrouver des personnages qu’on aime tant – Magnus et Alec – c’est pour l’instant le livre de la série « the mortal instruments » que je préfère le moins. Après c’est sûrement du au fait que l’intrigue se passe avant les événements des autres ouvrages de la série.

Le livre est aussi co-écrit par  Wesley Chu.

Concernant la relation des personnages principaux, c’est toujours un plaisir d’en apprendre plus sur eux et leur histoire d’amour (naissante pour le coup).

Après la fin du livre est passionnante et on retrouve les éléments qui font que la recette trépidante des livres de Cassandra Clare : magie, combat, amour et relations et mystères.

Comme c’est une trilogie ou en tout cas livres de plusieurs tomes, hâte d’avoir la suite !

Louise

Lire la suite

Tous les héros s’appellent Phénix de Jérémie Royer d’après Nasatia Rugiani

Tous les héros s’appellent Phénix est un roman de Nastasia Rugani édité à l’école des loisirs. Rue De Sèvres vient d’adapter ce roman en BD, une bonne occasion pour vous parler de ce récit !

Tous les héros s’appellent Phénix, c’est l’histoire de Sacha et de sa grande-sœur, Phénix. Elles vivent dans une petite maison au bord d’un lac. Leur père est absent depuis environ un an et leur mère est régulièrement absente à cause de son travail. Un soir, après l’école, alors que les deux sœurs rentrent à pieds, une voiture les dépasse puis s’arrête. La route à faire est encore longue et Phénix explique à sa sœur qu’il n’est pas prudent de monter dans le véhicule d’un inconnu… Heureusement, il ne s’agit pas d’un inconnu mais du professeur principal de Phénix. Celui-ci propose de ramener les filles chez elles puis va petit à petit se rapprocher de la famille jusqu’à démarrer une relation avec la maman et s’installer dans la maison près du lac.

Si le professeur a, au départ, l’air d’être une personne adorable et bien sous tous rapports, la vie à la maison du lac va, graduellement, devenir de plus en plus difficile pour les filles.

Le roman comme la BD sont poignants et nous remuent au plus profond. C’est un cauchemar que nous lisons et nous tremblons pour les héroïnes.

J’avais lu le roman il y a plusieurs années et celui-ci m’avait laissé un souvenir très fort, sans pour autant que je puisse me rappeler des détails. La bande dessinée m’a donc permis de me rafraichir les idées et de me replonger dans ce récit captivant. Si, évidemment, la bande dessinée est plus courte et que des concessions ont dû être faites dans le récit, je trouve toutefois l’adaptation fidèle et vous conseille la lecture tant du roman que de la BD !

Noémie

Lire la suite

Le Berger de l’avent de Gunnar Gunnarsson

Eric a lu Le Berger de l’avent de Gunnar Gunnarsson (éd. Zulma poche 2019; 1er parution en 1936), voici ce qu’il en dit !

Voici un livre court, très dense et très intense. L’histoire, simple et très belle de l’ascension d’une montagne par un berger ou plus exactement d’une « trinité » formée d’un homme, d’un bélier et d’un chien – cette notion ici ne s’expliquera que par la lecture du roman –  partis rechercher des moutons égarés au plus dur de l’hiver islandais. Seule leur expérience et leur amitié indéfectibles permettront aux trois compagnons d’affronter cette nature tellement rude, gigantesque, tumultueuse. Ce voyage, vécu par le berger comme un pèlerinage (l’ayant déjà fait 26 fois), est emprunt, en mode païen, d’un souffle religieux et philosophique quasi biblique. Ode à la nature sauvage, à la fidélité et à la solidarité (il aide au passage d’autres bergers) ce petit livre aurait inspiré Hemingway pour « le vieil homme et la mer »

Lire la suite

Les petites contemplations de Yao Ren

À travers ce manhua (manga chinois) tiré de son blog, Yao Ren raconte son quotidien en Chine. Se mettant en scène dans des histoires sincères, drôles et touchantes, il nous donne un regard neuf sur la vie dans une ville chinoise.

Poétique, contemplatif, savourez le long de ces pages magnifiquement illustrées les petits plaisirs du quotidien à coté desquels nous passons trop souvent, pris dans la course à la vie/mort. Arrêtez vous un instant, respirez, observez, laissez vous émouvoir par un couché de soleil d’hiver ou une pluie de printemps. La vie est là autour de vous !

La simplicité de cette bd est sa force et sa faiblesse, soit on se laisse porter, soit on s’ennuie vite.

Une sorte de manuel de pleine conscience en quelque sorte 🙂

Une belle façon aussi de découvrir l’éditeur Urban China qui a pour vocation de faire découvrir au public occidental le manhua, ses auteurs talentueux et la culture chinoise en général.

Soyez curieux !

Lire la suite

Tout homme est une nuit de Lydie Salvayre

Anas, professeur de français à Amboise, est atteint d’un cancer. Il quitte sa compagne avec qui la vie de malade se révèle difficile et se réfugie dans un petit village du Sud de la France. Il espère y trouver quiétude et douceur de vivre. Mais la déception est forte, car l’ accueil des villageois est très réticent. Au café des sports, seul lieu de rencontre  géré par Marcellin,   Anas ne trouve aucun interlocuteur .Un  groupe d’êtres insatisfaits et obtus y passent leur temps à boire et  échanger des propos venimeux et sans intérêt.  Ils s’indignent contre  l’ arrivée de cet étranger légèrement basané. La rencontre d’Anas avec Mina, une jeune serveuse de la région est devenue leur préoccupation quotidienne. Les habitués  tiennent des propos de plus en plus agressifs et délirants qui déboucheront sur un drame. 

Cinglant et bien écrit,  ce roman oppressant est une histoire de racisme ordinaire. Lire la suite

L’éveil du maître du donjon : Gary Gygax et la création de Donjons & Dragons

Cette BD documentaire retrace la vie de Gary Gygax et surtout comment il créa le premier et le plus célèbre jeu de rôles : « Donjons et dragons ». Lassé par les limites des jeux stratégiques de l’époque (war games), il créera un système de jeu interactif, évolutif, créatif, modulable à l’infini ; une révolution dans le monde du jeu. Toujours joué à l’heure actuelle, « Donjons et dragons » a surtout contribué à nourrir l’imaginaire et la créativité de générations entières de joueurs.

Mais qui est Gary Gygax, le mythique créateur de ce jeu de légende ?

Cette BD vous propose de découvrir ce personnage mystérieux et emblématique de la pop culture à travers le témoignage de ceux qui l’ont connu, vous plongeant dans les coulisses de la création du jeu le plus important du XXe siècle. Un hommage graphique et narratif jusque dans sa forme puisque, à l’image du jeu lui-même, L’Ascension du maître du donjon plonge le lecteur dans une aventure vécue à la première personne (à la manière du « livre dont vous êtes le héros »). Par vos choix et vos prises de décisions, VOUS jouerez le rôle des différents protagonistes de l’histoire !

Geek, anciens ou actuels jeu-de-rôlistes, néophytes, lisez cette bd, il n’est jamais trop tard pour découvrir et jouer au jeu le plus complet, le plus imaginatif, le plus libre et le plus social qu’on ait jamais inventé !

Un ancien joueur 🙂

Lire la suite

Les loyautés de Delphine De Vigan

Delphine De Vigan nous livre ici un magnifique roman choral à quatre voix sur les loyautés, fidélités silencieuses envers soi-même et les autres.Les quatre narrateurs, deux enfants et deux adultes, sont placés à un moment de crise de leur vie. La voix de Théo nous parle du divorce violent et douloureux de ses parents, mais aussi de la lente descente aux enfers de son père chômeur… Hélène, professeur au collège, découvre la maltraitance psychologique de Théo, qui fait écho à son traumatisme d’ ancienne enfant battue. Mathis est conscient du drame vécu par son ami Théo. Il partage ses saouleries, tiraillé entre ses loyautés envers sa mère et son ami. Cécile, la mère de Mathis, voit son équilibre familial vaciller quand elle découvre la deuxième personnalité de son mari sur les réseaux sociaux. Un roman plein de psychologie et d’ humanité, poignant, dense, haletant… On le dévorera avec passion.

Lire la suite

Descender de Jeff Lemire

Un jour, sans raison apparente, des robots gigantesques sont apparus simultanément au dessus de chacune des neuf planètes majeures constituant le Conglomérat Galactique Unifiée (CGU). Puis, sans sommation, ces « Moissonneurs » sont passés à l’attaque, provoquant des milliards de morts à travers la galaxie, avant de disparaître aussi mystérieusement qu’ils étaient apparus.
Dix ans plus tard, tandis que les êtres mécaniques sont devenus persona non grata au sein d’un univers qui se remet encore péniblement du traumatisme causé par ce massacre sans précédent, Tim-21, un petit robot à l’apparence enfantine, reprend conscience sur une colonie minière éloignée. Son réveil ne manque cependant pas d’attirer l’attention car il pourrait bien être la clé permettant d’expliquer l’origine des « Moissonneurs »…

Tim-21 deviendra vite le centre de toutes les convoitises. Recherché par plusieurs factions (résistance robotique, chasseurs de primes, racailles mécaniques), il devra fuir sans savoir à qui faire confiance, que croire et découvrir par lui même qui il est réellement et quel rôle il a à jouer dans tout cela.

Un univers SF intéressant, personnages attachants sans tomber dans les stéréotypes affectifs, les longueurs sont évitées et chaque tome apporte une nouvelle clé à l’histoire.

Lire la suite

La beauté des jours de Claudie Gallay

Jeanne travaille à la poste et vit avec son mari, Rémy, depuis de longues années dans leur petite maison du Nord de la France. Ses filles ont vingt ans et quittent peu à peu le nid familial. Elle est très attachée au quotidien, à la répétition des gestes, des faits, des petites choses… Pourtant, Jeanne aime glisser un peu de fantaisie dans sa routine et donner une place au hasard. Elle est ainsi une grande admiratrice de l’artiste serbe Marina Abramović, une performer qui étudie et repousse les frontières du potentiel physique et mental. A travers elle, notre héroïne s’interroge sur ses limites, ses peurs…

L’écriture toute en finesse et délicate de Claudie Gallay sublime le bonheur ordinaire. Un roman qu’on aimerait qui ne se termine jamais !

Lire la suite

Mister Wonderful de Daniel Clowes

Marshall, antihéros par excellence, célibataire introspectif et grisonnant, s’apitoie sur son sort et sur celui de l’humanité. Il attend Nathalie dans un bar, avec qui un couple d’amis bienveillants lui ont arrangé un rendez-vous. Nathalie finira par arriver et Marshall achèvera de se torturer afin de ne pas passer à côté de «l’être humain le plus génial ayant jamais existé», la compagne idéale de ses petits-déjeuners dominicaux fantasmés ».

Subtilité et finesse des sentiments humains, simplicité graphique ; une histoire d’amour banale, universelle mais qui nous rappelle que dans « histoire d’amour » il y a le mot/sentiment « amour ».

Lire la suite

Fuzz et pluck de Ted Stearn

Ou les péripéties singulières d’un poulet et d’un ours en peluche.

Cette bande-dessinée met en scène deux anti-héros mal assortis bataillant pour persister dans un monde atrocement risible, voire risiblement atroce. Fuzz, ours en peluche jeté à la poubelle- lâche et opportuniste et Pluck coq déplumé en fuite, suffisant et intrépide. Sans un sou en poche ils prennent la route en chasse de pitance, d’un travail voire, mais surtout et malgré eux, d’une succulente aventure pleine de individus douteux, de rebondissements et de joies.

Le tout au sein d’une Amérique misérable et saugrenue ou la stupidité simple côtoie la malveillance arbitraire ainsi que la déviance sexuelle.

Un petit bijou d’humour noir 🙂

J’ai dévoré ces deux tomes sans m’arrêter de rire ou de sourire ! A lire sans modération !

Lire la suite

Poison city de Tetsuya Tsutsui

Dans un futur très proche, à savoir l’aube des Jeux olympiques de Tokyo en 2020, nous suivons le parcours de Mikio Hibino, un jeune mangaka qui tente de faire publier sa nouvelle série. Le problème est qu’avec l’arrivée des Jeux, un comité de censure met tout en œuvre pour annihiler toute polémique pour lisser l’image du pays, en supprimant les œuvres controversées. Il devient alors la cible des censeurs qui veulent faire de lui un exemple. Malgré le soutien de son éditeur et d’autres auteurs, japonais comme Américains, il va découvrir des choses dramatiques sur les heures les plus sombres de la censure au dépend de sa propre liberté.

Manga sur la thème de la censure. Comment et pourquoi elle s’organise, comment elle transforme un état démocratique en une dictature, comment elle opère pour détruire la liberté d’expression. Un manga qui dénonce les dérives du contrôle médiatique étatique.

Il s’agit d’une œuvre très personnelle pour l’auteur qui a lui-même connu des problèmes (et c’est encore d’actualité) avec son manga « Manhole » qui a été considéré comme œuvre nocive et a été supprimé des librairies d’une région entière sans que lui-même ou son éditeur ne soit au courant. Le combat qu’il mène pour que l’interdiction soit levée est encore d’actualité, donc forcément Poison City a un arrière-goût de croisade! Mais le sujet reste universel et d’actualité !

Une claque en 2 tomes. A lire absolument !! Lire la suite

Les Bourgeois d’Alice Ferney

Alice Ferney nous conte, dans ce magnifique roman, l’évolution d’une famille française, bourgeoise, catholique et conservatrice de l’aube du vingtième siècle à nos jours. Cette chronique familiale retrace, avec finesse, les destins des personnages au sein de l’Histoire en marche. Elle va sans cesse du singulier au collectif et jette un regard lucide sur les erreurs politiques mises en lumière par le passage du temps.

Le maillage du roman est constitué par une mosaïque de souvenirs attachants des dix enfants de Henri et Mathilde Bourgeois …une saga qui s’étend sur tout le vingtième siècle. Le style est classique, vivant et ample. La romancière nous entraîne dans la ronde des naissances, des mariages et des morts, nous laissant un arrière-goût de nostalgie devant le caractère éphémère de toute chose.

Lire la suite

Patricia de Geneviève Damas

Belle histoire d’amour entre une jeune femme française, bien installée dans la vie, et un réfugié centre-africain, sans-papier.

Le roman aborde avec intelligence le thème des traversées, des bateaux chavirés et des noyades de migrants.

Geneviève Damas évoque les familles séparées et l’attente insoutenable, douloureuse, coupable, de celui qui est venu « en avance »,  laissant femme et enfants au pays.

Une écriture limpide, simple et sans pathos. Lire la suite

Poésie du gérondif : vagabondages linguistiques d’un passionné de peuples et de mots de Jean-Pierre Minaudier

Voici un ouvrage remarquable, dont le sujet est (presque) entièrement repris dans son titre à rallonge. L’auteur y traite de sa passion pour les grammaires des langues les plus diverses, parfois les plus inconnues et les plus curieuses, mais également pour les grammaires en tant que livres de collection. Il nous parle de tout cela avec érudition, mais aussi avec un humour ravageur. Le plus curieux est qu’il n’est pas linguiste, qu’il ne les parle pas ces langues et qu’il ne les étudie pas vraiment non plus, mais il collectionne, il voyage, il rêve.

Monsieur Minaudier est un original, un poète, un vrai, et il le revendique ! Dans son livre, il nous offre un accès à son monde, à ses passions et à sa liberté, et ça fait un bien fou !

Lire la suite