Love Corp de J. Personne et L. Cognet

Lorsque le professeur Léglise invente un bracelet connecté qui vibre lorsque deux âmes sœurs sont à proximité, il ne se doute pas à quel point il va changer l’approche de l’amour. Manu l’étudiant trop timide, Emma la professeure lasse des relations foireuses ou Titi qui refuse qu’on lui dicte sa vie, vont en faire les frais pour trouver une réponse à la question : qu’est-ce que l’amour ? Et si un bracelet révolutionnaire vous permettait d’identifier votre vraie moitié, tenteriez-vous l’aventure ? Il suffit de donner quelques informations et les « bracelets détectent des personnes qui vous sont compatibles à au moins 97% ».

Dystopie du bonheur qui ne laisse aucune place à ceux qui ne suivent pas la norme. Comme Titi par exemple quand en guise de cadeau d’anniversaire ses amis lui offrent ce fameux bracelet. « Ah, parce que je dois finir en couple ? Pourquoi la finalité de nos vies serait forcément d’être en couple !? » Et si finalement, tout ça n’était qu’une énorme farce ? Trouver l’Amour sans peur, sans doute, sans frémissement, sans erreur, est-ce vraiment l’amour ? Quid des sentiments, des émotions, de la réflexion ; payez, un algorithme décidera pour vous à moins qu’un bug ne l’en empêche et ce jour là serez voue encore capable de décider par vous même ?!

Lire la suite

L’amant japonais de Isabel Allende

À 80 ans passés, Alma quitte sa demeure pour rejoindre une élégante résidence pour personnes âgées de San Francisco. Là elle rencontre Irina, une infirmière moldave avec qui elle se lie d’amitié.
Son petit-fils, Seth tombe aussi sous le charme alors qu’il vient récolter son histoire familiale auprès d’Alma. Celle-ci se prête au jeu et raconte sa vie depuis sa fuite de la Pologne dans les années 30 et surtout son amour pour Icheimi, le fils du jardinier.

Isabel Allende nous offre un roman sans son habituel réalisme magique mais toujours avec poésie et humour. On y parle d’une partie de l’Histoire qu’on n’apprend pas à l’école: l’enfermement en camp des japonais vivant sur le territoire américain pendant la seconde guerre mondiale.
On y trouve aussi deux histoires d’amour qui se passe à deux périodes complètement différentes mais qui nous tient jusqu’au mot final.

Lire la suite

C’est le cœur qui lâche en dernier de Margaret Atwood

Stan et Charmaine sont des victimes de la crise économique touchant les USA. Ils vivent dans leur voiture et dépendent des pourboires de serveuse de Charmaine. Un jour, ils découvrent Consilience, une communauté où tout le monde reçoit une maison et un travail. Un mois sur deux la moitié des habitants sont en prison, logés et blanchis pendant que l’autre moitié vit dans la communauté. Tout fonctionne parfaitement. Sauf que Stan trouve une note enflammée de la femme qui vit chez lui quand il n’est pas là…

Après La Servante Ecarlate, cette nouvelle Dystopie de Margaret Atwood est crue, moderne et satyrique. Au vu de la direction actuelle de notre société, il ne serait pas improbable qu’un tel projet se mette en place ou soit déjà en place…

Lire la suite

Un activiste des Lumières de Marcus Rediker

Voici la biographie d’un personnage extraordinaire, connu sans nul doute seulement des spécialistes.
Benjamin Lay, qui avait  un physique  ingrat, marque l’histoire le 19 septembre 1738 lors de l’assemblée annuelle des quakers de Californie.
Estimant que certains de ses coreligionnaires trahissent les préceptes de leur foi en ayant des esclaves, il décide  ce jour, de frapper un grand coup  avec un discours  et un « show » qui marquera les esprits.
Il ne cessera dès lors  toute sa vie de lutter pour l’abolition de l’esclavage, tout en défendant aussi d’autres idées (le végétarisme,  la protection animale.. ),  prêchant partout où il le peut, et  faisant preuve d’une abnégation  et d’une  pugnacité admirables.
Jamais intimidé par les puissants, Il publiera un unique ouvrage en 1737 (grâce à Benjamin franklin) .
Depuis la grotte où il vivait avec sa femme, fervente abolitionniste elle aussi, Il défendra ses idées jusqu’à sa mort en 1759.

Lire la suite

Ecolila : Fable écologique à l’usage de l’amour d’un père pour sa fille de François Olislaeger

C’est l’histoire d’une balade intimiste entre un père et sa fille de 5 ans.  Lui, le père, a été un enfant des champs, élevé au grand air, au milieu de la nature et loin des tracas de la ville. Par contre, Lila, sa fille est une pure citadine, habitant Mexico, l’une des plus grandes mégapoles au monde.  Aussi, pour se retrouver un peu au calme, ils se réfugient dans le parc de Chapultepec.  Tout au long de leur balade, le père va essayer de transmettre son amour de la nature à sa fille et, elle, lui rappeler par ses jeux d’enfants l’importance de la relation présente aux personnes et aux choses qui nous entourent.  Une balade est à la fois intime (dans le relation père/fille), foisonnante (dans l’atmosphère), organique (dans le dessin) et engagée (dans le propos) !

Au-delà de tout militantisme, ce superbe livre éminemment graphique ouvre des portes sur l’évolution de notre société et de notre planète face aux changements que nous avons provoqués. Une sensibilité à fleur de crayon, un cri éco-graphique poussé à l’intention de nos enfants !
Sélection au FIBD d’Angoulême.

Lire la suite

Sabre d’Eric Feres

15.000 ans avant notre ère, durant le Pléistocène, la Terre connaît une période de glaciation. Dans un lieu encore épargné par le froid, un étrange éclair s’abat une nuit au sommet d’une montagne. A l’intérieur d’une grotte naissent au même moment trois tigres à dents de sabre. L’un d’eux, Sabre, est particulièrement différent des autres… Malgré la méfiance du reste de la meute, le nouveau-né va pourtant être de toutes leurs aventures au rythme des saisons changeantes !

Un récit muet de 250 pages !, dans un format à l’italienne, aux dessins et aux couleurs magnifiques. Drôle, poétique, émouvant même avec des pointes d’humour réconfortantes dans ce monde sans pitié. On s’attache à ce petit tigre malingre et maladroit, moche comme un dessin de Sfar, et on se laisse porter par son voyage en espérant à chaque page qu’il survive à la page suivante.
On vogue ici dans la BD très haut de gamme, dans les eaux du fantastique travail de Jens Harder (Alpha… directions, Beta … civilisations) ou des BD muettes de Grégory Panaccionne (Un océan d’amour, âme perdue). Même si le but du livre demeure un peu obscur (métaphore de l’évolution?), le voyage reste dépaysant.

Lire la suite

Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty

Ce livre a inspiré la série « Big Little Lies », dont l’histoire se déroule dans une bourgade chic australienne, Pirriwee.
Dès les premières pages du roman, nous apprenons qu’une mort suspecte a eu lieu lors d’une fête scolaire . Accident mortel ? Meurtre ? Pour y répondre, nous voilà plongés quelques mois plus tôt avec l’arrivée en ville de Jane jeune mère célibataire et son fils Ziggy. Elle y fera la connaissance de la ravissante et douce Céleste ainsi que de l’explosive et pétillante Madeline. Le trio deviendra rapidement inséparable  et devra faire face à de nombreux bouleversements…
Mais que se passe-t-il réellement derrière les façades de ces splendides demeures ? Ces sourires de convenances ? Mensonges, rancœurs, trahisons, harcèlement scolaire, familles recomposées , traumatismes et rebondissements seront aux rendez-vous !
Parallèlement aux aventures des différents protagonistes, nous suivons tout au long du livre, l’évolution de l’enquête aux travers des interrogatoires des personnes présentes lors de la soirée scolaire.

L’histoire se lit facilement, la psychologie des personnages est bien ficelée, le suspense ne manque pas et l’humour quelque peu sarcastique ajoute du charme à l’ensemble du récit.
Concernant la série, elle se décline en deux saisons de 7 épisodes chacune. Seule la saison une est basée sur le livre, la deux étant une suite inventée pour le petit écran. Le casting est impressionnant avec Nicole Kidman et Reese Witherspoon pour ne citer qu’elles.
Comme pour le roman, on rentre directement dans l’histoire.
Les acteurs sont en grande partie fidèles aux personnages du livre, la musique est bien choisie et les décors sont de véritables régals pour les yeux.
Bien entendu, la trame du roman n’est pas suivie à la lettre. Certaines situations, personnages sont rajoutés, et la scène finale est assez différente. Si l’on garde à l’esprit que les adaptations ne suivent pas toujours l’œuvre originale à la virgule près, vous ne serez pas déçus par cette série

Lire la suite

BL métamorphose de Kaori Tsurutani

Yuki, une grand-mère découvre les mangas par rien d’autre que le genre BL (Boys love, des romances entre garçons) et elle en devient vite accroc !  Une histoire attachante sur la relation entre cette vieille femme isolée et une jeune ado libraire timide (Urara)  qui va devenir sa conseillère et  lui faire découvrir tout l’univers entourant le manga (Editeurs, conventions, etc.). 

Un récit intergénérationnel qui démontre qu’entre passionné.e.s l’âge importe peu !  A mettre entre toutes les mains … même celles de sa grand-mère!

Lire la suite

Vers la ville de Tom Gauld

« Une nouvelle vie s’offre à vous. Installez-vous en ville ! » : Le prospectus en main, les deux héros de Vers la ville décident de tout abandonner. Quelle direction prendre ? Peu importe : les routes sont faites pour relier les villes, il doit donc y avoir une ville à chaque bout…De cette errance semée de pluie et de petits tracas, Tom Gauld tire le plus tendre des récits initiatiques. Pour pimenter leur quête, aucun bandit ni tornade, juste l’aventure au quotidien ou le quotidien de l’aventure qu’importe.

Tom Gauld est d’abord un prodigieux conteur, et on retrouve avec bonheur l’humour absurde, tout en finesse et en nuances.  Un minimalisme maîtrisé, humain, vulnérable, drôle, romantique.  Simplement bon !

Lire la suite

Le labyrinthe des esprits de Carlos Ruiz Zafón

A travers un kaléidoscope d’histoires, de personnages, de lieux à l’atmosphère unique, l’auteur  parvient  , au fil  de ces  840 pages,  à faire se rejoindre tous les chemins  afin de conclure magistralement sa série du « Cimetière des livres oubliés »,  entamée il y a 9 ans avec L’ombre du vent (et le succès que l’on sait)

Mention spéciale ici, pour le personnage d’Alicia (clin d’œil explicite à celui de Lewis Carroll) qui illumine de son feu obscur ce dernier épisode.

Après un tel retour sur l’histoire récente de l’Espagne et son cortège de ténèbres (dont le côté fantastique du récit gomme un petit peu l’horreur) on est étonné, mais finalement charmé, par cette fin presqu’idyllique  où les générations se retrouvent et où se lèvent les secrets.  Barcelone gardera désormais toujours l’ombre de…  Zafón !

Lire la suite

Eveiller ses enfants à la nature… même en ville de Scott D. Sampson

Les enfants d’aujourd’hui sont devenus une génération « d’intérieur », ils passent plusieurs heures par jour devant les écrans. Les responsables ? L’urbanisation, les nouvelles technologies, la peur du danger, de l’inconnu ? Le résultat : une montée en flèche du surpoids et des troubles de l’attention. Les études scientifiques montrent que la nature favorise le développement intellectuel et émotionnel de l’enfant, qu’elle améliore l’estime de soi, réduit le stress, augmente la créativité, stimule les sens… L’aurions-nous oublié ?  Oublié l’enfant-aventurier que nous avons été ? 

Dans ce livre l’auteur propose une mine d’idées, de jeux et d’astuces pour découvrir et aimer la nature : partir à la recherche d’un espace vert, cultiver un mini-potager, organiser des clubs de nature avec des voisins, prendre conscience que la nourriture vient de la nature, sortir le soir pour regarder le ciel, etc.  Leur montrer que la nature est belle, c’est leur donner envie de la préserver !

Lire la suite

Smile de Roddy Doyle

Certains se souviennent  de ce succès de la fin des années 80 (-début 90) : la trilogie de Barrytown – qui fut adaptée au cinéma (The Commitments, The Van, etc) – et ces moments hauts en couleur, ayant toujours leurs racines dans le milieu prolétaire irlandais.

N’ayant plus rien lu de l’auteur depuis l’époque, j’étais curieux … J’ai été un peu déçu durant une partie du livre, même si quelque chose m’intriguait dans cette histoire de ce type un peu perdu et déraciné qui vit avec une vedette montante  et retrouve ses anciens « copains » (qui n’en sont en réalité pas) dans le quartier de son adolescence.

Dans l’Irlande hyper catholique de l’époque, notre héros, journaliste à la petite semaine dit haut et fort certaines choses que beaucoup ne veulent pas (encore) entendre …    j’ajouterai seulement que la fin surprend plus.

 

 

Lire la suite

Eden de Felipe Hernández

Un périple semé d’embûches, et un livre qui se mérite mais qui apporte quelque chose de très d’intense.. à  qui  décidera d’aller jusqu’au bout.

Samuel Molina est traducteur dans une ville imaginaire, qui tient à la fois  de Babel , du 1984 d’Orwell ,  et de Borgès, de Zafon…

Suite à la perte de ses lunettes, la personnalité de Samuel va lui être administrativement retirée. Il va alors entamer une quête (et une errance) ou se mêleront  sensualité,  désespoir, inquiétude, questionnement… Mais si une des conditions de sa réhabilitation, et du recouvrement de sa personnalité, est la traduction d’un mystérieux livre que lui seul pourrait mener, un tueur a été envoyé afin de l’éliminer…   Un roman à part.

 

 

Lire la suite

Priest de Hyung Min-Woo

Au commencement, ça ressemble à un bd de zombies au farwest mais détrompez vous, c’est bien plus que çà. Du western au Moyen-âge en passant par l’époque sombre de l’inquisition. Et si les voix prophétiques qu’entendent les croyants ne seraient pas celle du tout puissant mais d’une entité diabolique l’imitant pour leur faire rejoindre ses légions. ?! Une œuvre très personnelle et originale, d’une violence psychologique presque physique, dans laquelle Dieu s’est désintéressé de sa création et dont le seul passe-temps est de faire souffrir ses disciples les plus fervents, où le diable est absent et dans laquelle, abandonnés, les hommes finissent par créer leur propre enfer pour se venger de leur créateur et de leurs semblables d’encore croire en une divinité qui ne les écoute plus !

Amours déchus, complots, hérésie ; un récit occulte sur un rythme endiablé ; vous n’aurez pas le temps de souffler ! Ouvrir cet ouvrage, c’est s’engager sans savoir jusqu’où il vous mènera ! Bonne chance

Lire la suite

Kamakura diary d’Akimi Yoshida

Trois sœurs, au caractère très différent, apprennent la mort de leur père. Abandonnées par ce dernier alors qu’elles étaient encore des enfants, les trois filles ne semblent pas éprouver de la tristesse. Au contraire, c’est plutôt la colère qui fait surface à l’annonce de cette nouvelle. Aux funérailles, elles rencontrent Suzu, leur demi-sœur dont elles ignoraient totalement l’existence. Orpheline, les trois sœurs lui proposent de venir vivre avec elles.

Voici une très belle histoire, sans nécessairement beaucoup de rebondissements, mais on aime car c’est la vie, tout simplement. Si vous souhaitez découvrir cette petite pépite, la série en 7 volumes se trouve en section ados.

Pour les personnes intéressées par les mangas « tranches de vie », n’hésitez pas à demander d’autres titres aux bibliothécaires. Nous avons notamment « Une sacrée mamie » ou encore « Un coin de ciel bleu ».

Lire la suite