Tout homme est une nuit de Lydie Salvayre

Anas, professeur de français à Amboise, est atteint d’un cancer. Il quitte sa compagne avec qui la vie de malade se révèle difficile et se réfugie dans un petit village du Sud de la France. Il espère y trouver quiétude et douceur de vivre. Mais la déception est forte, car l’ accueil des villageois est très réticent. Au café des sports, seul lieu de rencontre  géré par Marcellin,   Anas ne trouve aucun interlocuteur .Un  groupe d’êtres insatisfaits et obtus y passent leur temps à boire et  échanger des propos venimeux et sans intérêt.  Ils s’indignent contre  l’ arrivée de cet étranger légèrement basané. La rencontre d’Anas avec Mina, une jeune serveuse de la région est devenue leur préoccupation quotidienne. Les habitués  tiennent des propos de plus en plus agressifs et délirants qui déboucheront sur un drame. 

Cinglant et bien écrit,  ce roman oppressant est une histoire de racisme ordinaire. Lire la suite

Les loyautés de Delphine De Vigan

Delphine De Vigan nous livre ici un magnifique roman choral à quatre voix sur les loyautés, fidélités silencieuses envers soi-même et les autres.Les quatre narrateurs, deux enfants et deux adultes, sont placés à un moment de crise de leur vie. La voix de Théo nous parle du divorce violent et douloureux de ses parents, mais aussi de la lente descente aux enfers de son père chômeur… Hélène, professeur au collège, découvre la maltraitance psychologique de Théo, qui fait écho à son traumatisme d’ ancienne enfant battue. Mathis est conscient du drame vécu par son ami Théo. Il partage ses saouleries, tiraillé entre ses loyautés envers sa mère et son ami. Cécile, la mère de Mathis, voit son équilibre familial vaciller quand elle découvre la deuxième personnalité de son mari sur les réseaux sociaux. Un roman plein de psychologie et d’ humanité, poignant, dense, haletant… On le dévorera avec passion.

Lire la suite

Une histoire des loups d’Emily Fridlund

Madeline, jeune fille un peu sauvage, habite avec ses parents dans des conditions un peu précaires, au bord d’un lac du Minnesota. De l’autre côté du lac s’installe une famille aisée qu’elle ne peut s’empêcher d’observer. Le père travaillant loin, Madeline se rapproche de la femme, Patra, et de son fils Paul. Petit à petit, elle entre dans la vie de cette femme solaire et de ce garçon de 4 ans d’une grande maturité. Le père, absent, est néanmoins présent dans le discours de Patra qui a beaucoup d’admiration pour lui. Madeline est sous le charme de cette famille qui lui semble tellement parfaite et différente de la sienne. Mais derrière cette apparente légèreté, on sent une tension sourde. Madeline, maitrisant peu les codes sociaux, ne se rend pas compte que quelque chose ne va pas…

Ce premier roman mêle ambiance trouble, poésie et hostilité de la nature environnante. Le point de vue tronqué de la narratrice ainsi que des allers-retours dans le temps nous dévoilent par petites touches ce drame annoncé dès la première page.
Une auteure à suivre, assurément.

Lire la suite

Descender de Jeff Lemire

Un jour, sans raison apparente, des robots gigantesques sont apparus simultanément au dessus de chacune des neuf planètes majeures constituant le Conglomérat Galactique Unifiée (CGU). Puis, sans sommation, ces « Moissonneurs » sont passés à l’attaque, provoquant des milliards de morts à travers la galaxie, avant de disparaître aussi mystérieusement qu’ils étaient apparus.
Dix ans plus tard, tandis que les êtres mécaniques sont devenus persona non grata au sein d’un univers qui se remet encore péniblement du traumatisme causé par ce massacre sans précédent, Tim-21, un petit robot à l’apparence enfantine, reprend conscience sur une colonie minière éloignée. Son réveil ne manque cependant pas d’attirer l’attention car il pourrait bien être la clé permettant d’expliquer l’origine des « Moissonneurs »…

Tim-21 deviendra vite le centre de toutes les convoitises. Recherché par plusieurs factions (résistance robotique, chasseurs de primes, racailles mécaniques), il devra fuir sans savoir à qui faire confiance, que croire et découvrir par lui même qui il est réellement et quel rôle il a à jouer dans tout cela.

Un univers SF intéressant, personnages attachants sans tomber dans les stéréotypes affectifs, les longueurs sont évitées et chaque tome apporte une nouvelle clé à l’histoire.

Lire la suite

Anne et la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery

L’histoire se déroule sur l’île-du-Prince-Edouard, au Canada, où Matthew et sa sœur Marilla attendent un jeune garçon pour les aider à la ferme.

Quelle n’est pas leur surprise lorsque Anne débarque dans leur vie! Non seulement, c’est une fille, elle est rousse et en plus elle parle toute la journée: Matthew est enchanté, Marilla un peu moins. Pourtant, grâce à sa débrouillardise et sa détermination, Anne arrive à se faire accepter de tous…

Un livre frais où l’on sourit au fil des pages et qui rend heureux.

Lire la suite

La beauté des jours de Claudie Gallay

Jeanne travaille à la poste et vit avec son mari, Rémy, depuis de longues années dans leur petite maison du Nord de la France. Ses filles ont vingt ans et quittent peu à peu le nid familial. Elle est très attachée au quotidien, à la répétition des gestes, des faits, des petites choses… Pourtant, Jeanne aime glisser un peu de fantaisie dans sa routine et donner une place au hasard. Elle est ainsi une grande admiratrice de l’artiste serbe Marina Abramović, une performer qui étudie et repousse les frontières du potentiel physique et mental. A travers elle, notre héroïne s’interroge sur ses limites, ses peurs…

L’écriture toute en finesse et délicate de Claudie Gallay sublime le bonheur ordinaire. Un roman qu’on aimerait qui ne se termine jamais !

Lire la suite

Les Bourgeois d’Alice Ferney

Alice Ferney nous conte, dans ce magnifique roman, l’évolution d’une famille française, bourgeoise, catholique et conservatrice de l’aube du vingtième siècle à nos jours. Cette chronique familiale retrace, avec finesse, les destins des personnages au sein de l’Histoire en marche. Elle va sans cesse du singulier au collectif et jette un regard lucide sur les erreurs politiques mises en lumière par le passage du temps.

Le maillage du roman est constitué par une mosaïque de souvenirs attachants des dix enfants de Henri et Mathilde Bourgeois …une saga qui s’étend sur tout le vingtième siècle. Le style est classique, vivant et ample. La romancière nous entraîne dans la ronde des naissances, des mariages et des morts, nous laissant un arrière-goût de nostalgie devant le caractère éphémère de toute chose.

Lire la suite

Le tardigrade de Pierre Barrault

Le tardigrade de Pierre Barrault est un roman déroutant, où il est question de tardigrade, mais surtout de tout autre chose. Mais qu’est-ce qu’un tardigrade, me direz-vous ?

C’est un animal, microscopique créature mesurant environ 1 mm, qui propose au lecteur une visite tel un agent immobilier dans les divers appartements de son immeuble.
On y découvre le monde tel qu’on ne l’a encore jamais vu, c’est à la fois rafraîchissant et déconcertant : les amis que l’on invite sont irrémédiablement aspirés par le vide s’ils ont le malheur de se rendre sur le balcon, les panneaux de signalisation ne sont pas toujours pris au sérieux, les boulangers vendent des branches mortes en assurant que c’est du pain, et en cas de coupure d’eau, il faut pleurer sous la douche pour pouvoir se rincer.

De petits chapitres, de petits paragraphes liés au fait de la taille de la créature ?
Pierre Barrault décoche l’hyperbole, l’hypothèse, l’aphorisme, la tautologie, le non-sens, le paradoxe, les superlatifs, le sens des contraires et ses oxymores pour faire mouche à chaque phrase.

Pour ceux qui aiment Henri Michaux, Boris Vian, Topor.
Une petite réserve, néanmoins : n’espérez pas trop en apprendre sur le tardigrade.

Lire la suite

Patricia de Geneviève Damas

Belle histoire d’amour entre une jeune femme française, bien installée dans la vie, et un réfugié centre-africain, sans-papier.

Le roman aborde avec intelligence le thème des traversées, des bateaux chavirés et des noyades de migrants.

Geneviève Damas évoque les familles séparées et l’attente insoutenable, douloureuse, coupable, de celui qui est venu « en avance »,  laissant femme et enfants au pays.

Une écriture limpide, simple et sans pathos. Lire la suite

Poésie du gérondif : vagabondages linguistiques d’un passionné de peuples et de mots de Jean-Pierre Minaudier

Voici un ouvrage remarquable, dont le sujet est (presque) entièrement repris dans son titre à rallonge. L’auteur y traite de sa passion pour les grammaires des langues les plus diverses, parfois les plus inconnues et les plus curieuses, mais également pour les grammaires en tant que livres de collection. Il nous parle de tout cela avec érudition, mais aussi avec un humour ravageur. Le plus curieux est qu’il n’est pas linguiste, qu’il ne les parle pas ces langues et qu’il ne les étudie pas vraiment non plus, mais il collectionne, il voyage, il rêve.

Monsieur Minaudier est un original, un poète, un vrai, et il le revendique ! Dans son livre, il nous offre un accès à son monde, à ses passions et à sa liberté, et ça fait un bien fou !

Lire la suite

Le huitième livre de Vésale de Jordi Llobregat

Nous sommes à Barcelone, à la veille de l’ouverture de l’exposition universelle de 1888. Daniel Amat retrouve sa ville natale pour y enterrer son père. Il découvre que celui-ci a été assassiné. Alors que la ville est la proie d’un sérial killer, qui tue des jeunes femmes, il se lance dans une enquête qui va nous conduire dans une aventure baroque aux relents de « Da Vinci code ».

Une fois encore la ville de Barcelone est à l’honneur, comme son exposition universelle d’ailleurs ! C’est un plaisir d’y retrouver divers lieux connus à travers une intrigue dense et bien menée.

Premier roman d’un jeune catalan.

Lire la suite

Là où l’histoire se termine d’Alessandro Piperno

L’action se passe à Rome dans le milieu juif. Matteo criblé de dettes décide de fuir l’Italie pour Los Angeles, car il est poursuivi par un créancier prêt à lui faire la peau. Il laisse sa femme et ses enfants derrière lui… Seize années ont passé, son créancier décédé, il décide de rentrer à Rome. Il espère que les siens l’attendront à l’aéroport. Ce ne sera pas le cas.

A partir de là, nous allons suivre les mésaventures cocasses et torturées de cette famille, dont le père voudrait que par un coup de baguette magique que tout soit comme avant. Sa femme, toujours amoureuse, aimerait pour sa part se remettre avec Matteo. Ses enfants voient les choses autrement. Ce roman nous fait un peu penser au cinéma de Woody Allen… C’est bien le roman américain de la rentrée littéraire, écrit par un italien, comme annoncé !

Lire la suite

Le déjeuner des barricades de Pauline Dreyfus

L’action se situe dans un palace parisien, l’hôtel Meurisse. Chaque année, grâce à la générosité de Florence Gould, riche veuve américaine, on y décerne le prix littéraire Roger Nimier. Le Lauréat de cette année 68 est Patrick Modiano. Mais au dehors, en ce mois de mai, les affrontements font rage. Et bientôt le personnel de l’hôtel décide lui aussi de prendre le pouvoir. Cependant, le déjeuner doit avoir lieu, et le prix être décerné.

Ce roman nous fera croiser Salvador Dali (et ses excentricités), Antoine Blondin, ainsi que d’autres auteurs célèbres. Cela nous permettra de découvrir la vie d’un grand hôtel de l’intérieur, et l’atmosphère d’une époque. On pense alors au roman Lutétia de Pierre Assouline, par plus d’un aspect, et c’est un compliment !

Lire la suite

Barcelona de Daniel Sanchez Pardos

Nous sommes en 1874. De retour d’Angleterre, Gabriel Camarassa, sa sœur et ses parents viennent se réinstaller à Barcelone. Le père Camarassa dirige un grand journal à sensation, le fils, Gabriel, entame des études d’architecte. C’est à l’école que celui-ci va faire la connaissance de Gaudi et devenir son ami. Accompagnés de la mystérieuse autant qu’inquiétante Fiona Begg, illustratrice au journal du père, les deux compères sont mêlés à une série d’intrigues qui les mènera dans les bas-fonds de la ville. On se situe dans un registre compris entre L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón et une aventure à la Dumas, le tout dans la Barcelone de l’époque, en plein boom économique, industriel et politique. Sur ce chapitre,  l’on émettra quelques réserves : on aurait aimé une trame historique plus forte. Antoni Gaudi, pour sa part est un personnage étrange, qui semble mêler dans des affaires douteuses, on se demande bien s’il peut avoir un quelconque rapport avec le bâtisseur de la Sagrada Familia et autres architectures géniales qu’on connaît… En définitive, le roman fonctionne bien et on se laisse emmener par les mystères de cette aventure, dont la grande héroïne est bien sûr… Barcelone !

Lire la suite

L’autre qu’on adorait de Catherine Cusset

lautre-quon-adoraitDans ce récit à la deuxième personne, Catherine Cusset s’ adresse à un ami disparu. Thomas, intellectuel brillant, aime avec passion la vie, l’ amour, les êtres, Paris et Manhattan. Il adore aussi le jazz et Marcel Proust. Sa vie est scandée par enthousiasmes et déceptions. Ses états d’ âme se succèdent au rythme de ses amours intenses, mais éphémères et ses multiples déménagements d’un campus universitaire américain à l’ autre… Avec une grande finesse psychologique et un style dense, l’ auteur décrit les sommets et les creux de la bouleversante descente aux enfers du héros : on n’ en sort pas indemne!

Lire la suite