En attendant Bojangles d’Ingrid Chabbert et Carole Maurel

Sous le regard émerveillé de leur fils, une couple danse sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, que la magie perdure, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

A l’occasion de la sortie du film (avec Virginie Efira et Romain Duris), Steinkis republie la BD parue en novembre 2017 adaptation du roman éponyme à succès d’Olivier Bourdeaut.

Du côté pile, c’est une adaptation littéraire et il est toujours difficile de condenser l’esprit d’un bouquin, mais les deux auteurs s’en sortent plutôt bien, avec un scénario dont l’esprit est respecté. Bien sûr, on aurait aimé plus de textes pour capter davantage la quintessence de l’œuvre, avec une voix off donnant les sentiments du petit garçon, qui assiste au délire fantasmatique de ses parents jusqu’à la déchéance de sa mère sans comprendre ce qui arrive, sans pouvoir aider ou aimer puisqu’il semble presque transparent dans ce trio, malheureusement, tristement transparent.

On a de l’espoir pour cette famille, leur projet de vivre comme bon leur semble, pour la fête et le plaisir, on voudrait que ça marche, on y croit. Et puis, l’auteur nous emmène de l’autre côté du rideau, de coté de la réalité médicale, sociale, institutionnelle et là, on déchante un peu mais on continue à y croire jusqu’à la fin. Un tel amour inconditionnel et partagé doit triompher, les étoiles et la musique ne jamais s’éteindre. Mais, ceux qui ont été amoureux le savent, tous les contes de fées ne se terminent pas toujours bien !

Du côté face, le dessin virevoltant illustre parfaitement l’atmosphère bohème du livre, avec une douce fantaisie, l’air insouciant des années 30′. Histoire (et même les traits des deux personnages principaux) qui n’est pas sans rappeler la vie de l’écrivain Scott Fitzgerald et de sa muse Zelda ou encore l’écume des jours de Boris Vian.

Une œuvre magnifique, émouvante, fraiche, subtile et pleine de vie. A lire et à rêver !

Tom

Lire la suite

La désolation d’Appollo et Christophe Gautier

Evariste a quitté la Réunion pour fuir le conformisme de sa vie avec Amandine. Il embarque sur le « Marion Dufresne » pour accompagner une mission scientifique dans les Terres australes et antarctiques françaises (Iles Kerguelen). La traversée, l’arrivée à Port-aux-français, tout avait bien commencé ; jusqu’à une expédition où le groupe est violemment attaqué.
Perdu au milieu de l’immensité d’un paysage glacé de cette île de la désolation, prisonnier d’une troupe de personnages hagards et brutaux, il va vivre son expérience physique et intérieure la plus extrême…

Surprenant ! Une lecture qui démarre simplement pour basculer vers une totale surprise scénaristique. Le résumé laisse présager le cœur de l’histoire mais pas la violence qui s’en dégage ! Un graphisme très contrasté renforçant une certaine tension dans le récit, insinuant une ambiance à la fois anxiogène et froide un peu à la manière de Charles Burns (Black Hole).

Les grandes cases aérées rendent néanmoins la lecture fluide et dynamique. Un bémol, on peut avoir un peu de mal à s’attacher au personnage principal, assez antipathique.

Une idée originale. La survie de l’espèce serait-elle possible par un retour à la simplicité ? Le scénariste pose un regard sur le survivalisme, sur les questions existentielles que l’on se pose souvent, sur la prise de conscience, puis la place de l’Homme, et de sa modernité envahissante qui épuise la planète. Dès lors, la préservation d’une espèce ne vaut-elle pas quelques sacrifices ?

Une bd qui vous laisse une marque sur la joue bien après sa lecture

Tom

Lire la suite

Les perles noires de Jackie O de Stéphane Carlier

Il fait beau ! Il fait chaud !

Si l’envie vous vient de lire un p’tit bouquin sans prise de tête et prétention, celui-ci est parfait!

Voilà l’topo :

Une belle bande de bras cassés ! Un cambriolage organisé, et la ferme impression que tout va finir par capoter!

Un régal!

Une femme de ménage à la poigne de fer et au cœur tendre, et un neveu pris dans une histoire de dingue, qui rapidement il faut se le dire, le dépasse!

Drôle, facile et captivant, c’est le livre parfait à embarquer avec vous en vacances! On ne sait le lâcher!

Anne-So

Lire la suite

Numéro deux de David Foenkinos

Rire du malheur des autres n’est pas très charitable je vous l’accorde. Mais il est des situations particulières, dont le pathétisme fait plutôt rire dans les chaumières ! Honte à moi je dois le dire. J’ai ri !

Ce roman en est le parfait exemple !

Son ambition est de vous plaire, mais ce n’est pas là sa seule affaire !

Redorer le blason des loosers voilà tout son bonheur !

Faire une place aux pas d’bol ! Aux seconds des podiums, aux oubliés des carrés VIP, aux damnés de l’ombre perpétuelle, aux oubliés juste pour une fois mais dont la condamnation durera bien au-delà ! Et qui, réduits à l’anonymat le plus total, auront pour ligne de mire, celui d’en face. A qui par contre tout réussi…

Le héros de notre histoire est l’un des leurs. Martin est son prénom.

Dernier choisi parmi des centaines d’autres garçons avec Daniel Radcliffe, pour interpréter le rôle d’Harry Potter au cinéma (il y aura quand-même 8 films ce n’est tout d’même pas rien), il avait là une chance sur deux en or d’incarner le sorcier le plus connu du 21ième siècle et d’être le petit garçon le plus aimé sur des générations à venir dans le monde entier !

Mais la vie va en décider autrement. Il n’est pas pris.

Et le voilà, cet échec sur les bras, fardeau lourd à porter pour avancer. Que va-t-il devenir ? Quelle a été sa vie ? C’est là tout le sujet de notre présent livre tout juste dévoré !

Drôlement cruel. Il y en a toujours plus ! On y est comme au cinéma ! L’écriture est visuelle, on traverse les scènes la tête emplie d’images !

Un divertissement succulent à la lecture rapide ! Prudence… Contient des addictifs !

J’ai adoré !

Anne-So

Lire la suite

La route des coquelicots de Véronique Biefnot et Francis Dannemark

Une vieille Opel, trois octogénaires, une fugue, deux invitées et une triple mission, voilà notre programme!

Quel périple! De frayeurs en confessions, de fous-rires en paquets de bonbons, vous voilà bien embarqués! Je vous l’promets !

Tout comme Olena venue d’Ukraine, bercez-vous de chaleur, de rencontres et de confiance. Et au sein de cette troupe folle trouvez-y votre place, sans poser de question.

Un hyme à l’amitié, peu importe les âges, les origines et les bisbrouilles. Un roman tout simple et sans prétention. Sauf peut-être celle, de vous distraire facile, avec au fond des mots, bien des émotions.

Les relations humaines ça aide. Essayez donc dans n’importe quelle langue. Celle du cœur restera toujours la meilleure!

Anne-So

Lire la suite

La vie parfaite de Silvia Avallone

De tous les mois qui précèdent, si je ne devais vous conseiller qu’une seule lecture, ce serait celle-ci.

Il est de ces livres qu’on espère. Une histoire dont on se souvient longtemps et dont les personnages nous habiteront encore bien des années.

De ces livres qu’on n’ose pas finir de peur qu’ils se terminent. Tout en sachant pourtant dès le départ qu’il y aura une dernière page. Et c’est alors qu’il sera l’heure de se séparer d’eux…. De leurs visages, de leurs histoires, de leurs quartiers, de leurs essences. L’heure du grand départ, et des larmes qui coulent de ne plus se revoir.

Mais s’il y a bien du positif, c’est qu’il est surtout de ces livres qui donnent l’envie de retourner bien vite en librairie, en bibliothèque ou en boutique. Retrouver d’autres vies, d’autres amis, d’autres récits, pour replonger dare-dare, tête et cœur les premiers, dans un nouvel imaginaire.

A lire sans hésiter!

C’est mon coup de cœur de l’année! Jusqu’au prochain bien sûr que j’ai déjà hâte de dénicher!

Un quartier pauvre en Italie, un désir d’être mère à toute épreuve, par surprise ou par combat.

L’hésitation aussi et le refus catégorique.

Gravitant tout autour sœur, mères ou maris, institutrice, gynécologue ou bien autrui.

Le départ du père, l’arrivée d’un ami. La prison qui résonne, la prison du déni.

Toutes ces questions qui volent et qui toujours rattrapent. La chaleur d’un accueil, des paroles qui dérapent.

C’est toute une fourmilière qui travaille au bonheur. Faut-il encore le voir et l’attraper au vol. Avec les armes, que seule la vie pour toujours nous donne…

MAGNIFIQUE

Anne-So

Lire la suite

Une femme remarquable de Sophie Avon

Un très beau roman à l’écriture limpide !

Prenez un soupçon de nostalgie et énormément d’amour et vous obtiendrez un texte qui ne vous laissera pas de marbre. Loin de là !

Voilà un livre dans lequel on s’attache très vite aux personnages.

Il nous donne rapidement l’impression de faire partie des leurs. Et nous entrons alors dans l’histoire comme l’on ouvrirait un album de famille.

Les souvenirs jaillissent, leurs peines, leurs joies, leurs secrets et tout le reste…

Plongés des années 1920 jusqu’aux années cinquante en pleine Algérie.

Mime mène la barque familiale. Mère de famille aimante, institutrice, grand-mère obstinée qui force le respect et femme remarquable.

On y suit l’évolution d’un couple, d’une famille, d’une fratrie, mais également de ce pays dans lequel ils vivent. Passant de la sérénité à l’ébullition, on va de révélation en révolution sans jamais perdre le fil.

Lecture tout à la fois poignante et instructive.

J’ai adoré ! Je l’ai lu comme on regarde un film !

Anne-So

Lire la suite

Un bon féministe d’Ivan Repila

Voilà un roman dans lequel on rentre très facilement et qu’on prend plaisir à lire tout du long!

Le ton corrosif et libre de son auteur rend la lecture très aisée !

On y accompagne, des prémices jusqu’à la fin, la quête de son protagoniste. Contestataire sans précédent!

Un homme dans la trentaine plutôt beauf et détestable au départ, qui au fil du temps et des rencontres va basculer. Vers un mieux, une ouverture d’esprit, un combat sans merci, acharné, peut-être trop…

Effectivement, pour réveiller les consciences et pousser les femmes dans leurs retranchements, il décidera de mettre en place un groupuscule militant misogyne des plus acerbes. L’art et la manière choque, c’est assumé.

Si pas mal de passages sont truculents, le livre peut déranger! Il teste nos limites, nous fait balancer tantôt dans son sens et ensuite à son total opposé !

On se questionne, on s’interroge.

J’aime les livres qui mettent parfois mal à l’aise. Qui provoquent nos consciences, qui bousculent nos points de vue !

Mais si on laissait un peu les femmes faire, pour une fois ! Un allié c’est bien, mais des femmes pour cette cause c’est sans doute encore mieux !

J’ai autant adoré, qu’haï ses personnages !

Une lecture captivante et provocante, sur la question du féminisme. Un récit sur la férocité des luttes et sur l’évolution de notre société.

Anne-So

Lire la suite

Ultramarins de Mariette Navarro

Et l’espace d’un instant, se dire que c’est possible.

Arrêter les moteurs. Fin du contrôle.

Accepter la folie de ce moment de liesse.

Mettre toutes craintes à tribord, se jeter de consort ! A l’unisson prendre le large. Expérimenter cette liberté nouvelle, précieuse et brève.

Oui, quand la commandante accepte cette escapade, elle donne à tous, à l’équipage comme aux lecteurs, le droit de vivre pleinement l’inattendu. Et de faire naitre des souvenirs à jamais vifs pour chacun.

Quelle sera la bascule de cet instant d’euphorie? Quel en sera le prix?

Un envoûtement certain. J’en ai été captive.

J’ai adoré !

L’écriture est virtuose et ce plongeon fait un bien fou !

Ne sautez pas à côté ! Ce serait dommage…

Anne-So

Lire la suite

Parce que Vénus a frôlé un cyclamen le jour de ma naissance de Mona Hovring

Lauréat du prix de la critique norvégienne et finaliste du prix des libraires en Norvège

Voici un court roman qui saura faire voyager vos pensées et divaguer votre esprit le temps de sa lecture.

Son autrice (norvégienne) nous y fait rencontrer deux sœurs, nées chacune à tout juste un an d’intervalle, Ella (la narratrice) et Martha l’ainée.

Ces deux dernières très complices lors de l’enfance, ont vu leur relation changer avec les années. Leurs choix de vies et leurs natures de caractères les éloignant peu à peu l’une de l’autre.

Malgré tout, lorsque Martha fera une dépression, Ella acceptera de s’établir avec elle quelques temps dans un hôtel en montagne, sous les conseils d’un médecin. Ce lieu sera alors propice aux rencontres nouvelles, aux échappées belles et à la réflexion…

Nous voilà pris avec elles dans nos pensées. Déambulant sans but précis et appréciant la parenthèse que procure cette lecture.

Je m’y suis perdue…

Mais dans le bon sens du terme ! Et l’on se sent presque absorbé, comme au sortir d’un songe, au moment de quitter ses dernières lignes…

Anne-So

Lire la suite

Polly de Fabrice Melquiot et Isabelle Pralong

Magnifique roman graphique !

Polly se cherche. Les autres trouvent.

Polly nait différent.e. Les autres imposent.

Polly voudrait choisir d’être l’ensemble.

Mais l’ensemble est une quête bourrée d’obstacles, bourrée d’obtus.

Il lui faut abdiquer, il faudra assumer.

Et quels dégâts ça fait de ne pas être soi ?

Le nom ziziette est ridicule, n’entendez-vous pas sa rage qui hurle !

Petit à petit, les regards qui se posent. Les regards qui insistent. Et Le corps qui s’abime…

L’esprit se brouille.

Juste avant l’éclaircie!

Qui dit que tout se vit.

Que tout s’assume. Et qu’iel existe.

A présent libéré.e des étiquettes, iel tente son envol !

Et je peux vous jurer, qu’une ziziette qui vole c’est splendide !

Énorme coup de cœur ! Pour le texte ! Pour la typographie ! Pour les couleurs ! Pour le trait ! Et pour le cœur !

Anne-So

Lire la suite

Ecoute, jolie Marcia de Marcello Quintanilha

Alerte ! Enorme coup de cœur pour ce roman graphique !

Je l’ai dévoré englouti !

Epaisse et gourmande en illustrations, cette bande-dessinée m’a autant plu qu’une bonne tarte au citron meringuée (et Dieu sait que j’aime ça) ! Tout à la fois acide et douce !

Si ses dessins vous offrent une palette de tons pastels, ne vous y trompez pas, ses personnages et son texte vous percutent de plein fouet !

On y trouve de la gouaille, on n’y mâche pas ses mots, c’est énergique et plein de culot !

Vous serez, comme je l’ai été, transportés en pleine région de Rio. Y ferez la connaissance de Marcia, infirmière de caractère ! Aimante et empathique, sa vie est loin d’être aussi rose que le quatrième de couverture de ce livre… Sa fille Jaqueline lui fait vivre un enfer, tandis qu’heureusement Aluisio ensoleille son quotidien et adoucit ses peines.

Sous couvert de trafics, de quartiers populaires et de violence, cette histoire regorge malgré tout d’énormément d’amour. Celui que Marcia éprouve pour sa fille, pour son métier, pour ses amies et pour son homme.

On est pris par l’histoire, on la traverse avec elle. On s’émeut, on s’interpelle, on se rassure ou l’on s’inquiète. On est pris d’affection pour elle et cela jusqu’au bout !

Une réussite !

Vivifiant !

Anne-So

Lire la suite

Le don de Rachel d’Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerk

Voici le parfait roman visuel à lire par temps de pluie ou les pieds en éventail en plein été, pour s’évader le temps d’une petite heure !

L’héroïne est peu commune et l’histoire, fantastique…

Rachel, aux yeux bleus absolus et hypnotiques, nous embarque avec elle en plein cœur de son environnement, empli de voyance et de magie.

Femme aux dons divinatoires, celle-ci (vous vous en doutez) ne sera pas appréciée de son époque. Utilisée, moquée ou même niée, elle nous fait entrevoir le Paris de 1848, le Copenhague de 1980, mais aussi le Londres du XXIe siècle…

Elle nous permet la rencontre de bien des personnages (connus ou moins connus, réels ou inventés) tels que Victor Hugo, Alexandre Dumas, Liv Nexo ou encore Virginia Day, aussi divertissants et intéressants les uns que les autres, et participants de près ou de loin à l’existence de cette femme Rachel Archer.

Ainsi, si Rachel est un personnage fictif, sa vie s’inspire toutefois des plus grands médiums et magnétiseurs de ce siècle, mais également des plus grands noms de la littérature française !

Le texte est très lisible et facile d’accès. Les couleurs y sont vraiment belles, et les illustrations très chouettes ! J’ai dévoré les pages avec avidité ! Un délice !

Anne-So

Lire la suite

Marcher jusqu’au soir de Lydie Salvayre

En voilà une proposition originale !

Passer la nuit, seule, dans un musée pour y dormir, pour y flâner…

Auriez-vous été tentés, excités, ou plutôt réfractaires à cette idée ?

Lydie Salvayre, elle, répondit d’abord non. Totalement hermétique à cette idée ! Non mais c’est vrai quoi, qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire à elle, fille d’immigrés n’ayant pas eu accès à la grande culture lors de sa jeunesse et se sentant encore aujourd’hui imposteur dans ce monde-là, d’aller passer la nuit là-bas ?! Elle réfutait l’idée, ne se sentait pas spécialement concernée, voire même outrée ! Était-ce vraiment un privilège d’y aller ?

Et puis finalement, mais après réflexion, elle se dit que ça ne se représenterait sans doute pas deux fois. Le musée Picasso quand même… Exposant en ce moment même l’œuvre de Giacometti ! Dont L’homme qui marche sa préférée ! Non vraiment, elle se devait d’accepter.

Et c’est ce qu’elle fît…

Nous voici donc partis avec elle, un lit de camp comme seule couchette, dans ce musée, avec ces œuvres-là, pour cette nuit ci, si particulière…

Véritable introspection, ce roman est un monologue grandiose, mettant en miroir le travail de Giacometti (la vie de l’artiste, son œuvre, ses convictions, ses idées), avec la vie de notre auteure. Son éducation, le milieu social duquel elle vient, ses parents, ses peurs, ses souvenirs d’enfance, la place qu’occupe l’Art au sein de son existence, son utilité, et ce qu’elle en pense… Surtout ce qu’elle en pense !

Des réflexions captivantes sur le monde de la culture et sur l’Art en particulier…
Acte gratuit ou spéculatif ? Qu’est-ce que le bon goût ? Qui est à même d’en juger ? Sommes-nous réellement charmés où poussés à trouver certaines choses géniales ?

Tant de questions aussi intéressantes qu’utiles pour prendre du recul et ses les poser à son tour.

Le rythme soutenu de ses phrases, fait que l’on est pris dans ce livre comme dans une course folle et que l’on y galope de mot en mot jusqu’à la fin !

Quoi qu’on en pense quoi qu’on en dise, qu’on soit d’accord ou pas, cette auteure lauréate autrefois du prix Goncourt, nous embarque bel et bien avec son écriture corrosive, dans sa tirade !

Anne-So

Lire la suite

Walk me to the corner d’Anneli Furmark

Ce soir-là et tous les jours d’après, c’est un cataclysme intérieur qui fait son arrivée. Qui va prendre son temps…

Une tornade de tourments, d’anxiétés nocturnes et trombes de sentiments. Tout se combat, tout cohabitent.

Lors d’une soirée sans bien grande importance, la vie d’Elise va s’emballer…

Mariée depuis 23 ans à Henrik et mère de deux enfants, Elise la cinquantaine y rencontre Dagmar… Son cœur aussi.

Cette femme, inconnue jusqu’alors, va bouleverser son existence.

La routine se grippe, les messages s’échangent, les baisers surtout.

Le mariage bat de l’aile, aussi fort qu’il était son ancrage. Pour une femme…

Et lui que va-t-il faire ?

Une histoire pleine de délicatesse, dont les dessins et l’écriture ne laissent pas le lecteur indifférent. Que du contraire…

On y partage les doutes, on y partage la fièvre. On y lit la tristesse, en ressent la colère.

Si différents les couples soient-ils, l’histoire d’amour, la routine, les brisures et le charme restent bien souvent similaires…

Très belle bande dessinée adulte (dont le titre provient d’un texte du non moins talentueux, Léonard Cohen !). J’ai adoré !

Anne-So

Lire la suite