Arpentages féministes

Historiquement utilisé dans les cercles ouvriers anarchistes
du 19e s., l’arpentage est une méthode de lecture collective d’un ouvrage,
en vue de son appropriation critique, pour nourrir l’articulation entre
pratique et théorie. C’est une méthode qui vise à dés-élitiser la connaissance, se (ré)-approprier un savoir tout en partageant les idées et vécus du groupe. La lecture est singulière dans la mesure où elle restera partielle car chaque membre du groupe n’aura lu qu’une partie de l’ouvrage (pendant l’atelier du moins).

Gratuit – Inscription obligatoire par mail, téléphone (02/515.64.12) ou aux comptoirs de prêt

L’évènement d’Annie Ernaux

Jeudi 30 juin de 18h30 à 21h

L’occasion d’un banal examen dans un cabinet
médical replonge la narratrice plus de trente ans
en arrière, en janvier 1964, au moment de son
avortement clandestin. Si le souvenir apparaît
lointain, l’événement n’en est pas moins indélébile. A la fois égarée et démunie, pendant deux mois, la jeune femme d’alors a caché sa grossesse, à ses parents comme à ses amis proches, cherché désespérément une « faiseuse d’anges ».

Bernadettes Pivottes

Toutes les deux semaines, nos Bernadettes Pivottes nous font l’honneur de nous présenter une recommandation lecture chacune. Elles sont hautes en couleur et parfois même farfelues mais leurs avis sont toujours pleins de sagesse et après une lecture d’extrait·s vous n’aurez qu’une envie: dévorer les livres du jour!

Vous pouvez trouver tous les épisodes en ligne sur notre chaîne Youtube .

Prochaines dates : les 1er, 15 et 29 juillet

Scène ouverte et concert

Le 31 août – Scène ouverte à partir de 18h30 – Concert de Zaïmoon à 21h

Animée par Simon Rakovsky.

Zaïmoon, c’est un conteur  qui vous transporte à travers les ruelles de Bruxelles. Ces petites histoires pleines d’humour vous dont découvrir la ville qui l’a vu grandir. Issu d’une famille éparpillée, un peu Autrichien, Slovaque, Français, Argentin, Russe, Polonais, Zaïmoon puise dans ces récits d’exils familiaux. c e s r é c i t s d’e x i l s fa m i l i a u x.

Le projet Zaïmoon, sur des textes de Simon Rakovsky accompagné par sa guitare et par Mateus Malcharek à la contrebasse, mêle le slam à la chanson française sur des notes de rumba, de klezmer et de swing.  

Réveil poétique

Débuté en avril 2020, le réveil poétique est un rendez-vous tout en douceur, le vendredi matin.

Tous les 15 jours, 2 bibliothécaires vous donnent rendez-vous sur notre page Instagram pour un réveil poétique en live, dès 9h. Connectez-vous, installez-vous confortablement et venez les écouter… Vous pouvez aussi proposer vos poèmes favoris, ils seront lus avec plaisir !

Parce que tout le monde n’a pas accès à Instagram, nous vous donnons aussi rendez-vous le vendredi suivant pour une rediffusion de nos réveils poétiques. Vous pouvez déjà aller voir la playlist créée avec tous les réveils poétiques déjà passés en cliquant ici.


L’animation se déroule en ligne et démarre à 9h, les rediffusions sont disponibles sur notre chaîne Youtube.

Les réveils poétiques sont en pause pendant juillet et août mais reprennent bien en septembre!
En attendant, vous pouvez les (re)découvrir sur notre chaîne Youtube et sur Instagram!

Steam Sailors, tome 1 : L’héliotrope de E. S. Green

Conseillée par notre étudiante du samedi, notre Léa, ce livre se laisse déguster sans peine !

On se retrouve accroché dès les premières pages, happé par les différents protagonistes qui se lancent dans des aventures (pour certains, malgré eux !). Monde fantastique frappé par la Grande-Fracture où l’on entrevoit aisément les deux différents mondes et les classes sociales.

Si vous aimez les Pirates, vous serez servi ! La bande de joyeux lurons me donnent envie d’embarquer dès la première brise… Dans les nuages.

Prudence fuyons… c’est un peu ce qui résume l’héroïne dont elle porte le nom. Maladroite, attachante et spéciale, elle a tout d’un personnage qu’on adore dès le début.

Roman jeunesse qui convient à tout âge,

La trilogie s’annonce bien !

PS : nous avons le tome 2 et 3 à la bibliothèque aussi 

Louise

Lire la suite

La passeuse de mots, tome 2 : L’oeil de vérité de Alric et Jennifer Twice

Quel grand coup de cœur ce tome « l’œil de vérité ».

Déjà le premier tome, je l’avais dévoré mais celui-ci je n’ai pas su le reposer !

Nous suivons la progression d’Arya, la Passeuse de Mots et son étrange bande qui l’accompagne dont le mystérieux Killian.  Nous découvrons de plus en plus qui il est et d’où il vient et ce n’est pas pour me déplaire.

Nous retrouvons nos protagonistes à bord du Narcisse. Ensuite on voyage à travers le périple d’Arya et la tension monte au fur et à mesure du roman.

Je suis clairement tombée amoureuse de Sol’Zar, la patrie des voleurs et de ses paysages rempli de chaleur.

Dans ce tome 2, plus de tensions entre les personnages et j’ai apprécié ces confrontations qui donnent du relief aux relations humaines du roman.

Les mots que la Passeuse de Mots découvrent sont toujours un moment émouvant, douloureux et spécial.

Concernant la fin – et sans rien dévoiler – elle se termine un peu rapidement et les derniers chapitres prodiguent révélations sur révélations.

 Le rythme du roman s’accélère et je suis un peu mitigée pour la fin ! Le(s) personne(s) méchant(es) du roman sont un peu trop méchant sans vraiment de nuance et pour ma part, j’ai trouvé cela dommage.

Vivement la suite des aventures de la jeune filles aux yeux violets.

Louise

Lire la suite

Stupor Mundi de Néjib

Fin du Moyen Âge. Un savant fuyant Bagdad trouve refuge à la cour de l’empereur Frédéric II (surnommé La Stupeur du Monde) pour travailler sur sa nouvelle invention : l’ancêtre de la photographie. Car si la Camera Obscura est connue depuis des milliers d’années, personne ne sait comment fixer l’image sur un support. Et le souverain compte bien profiter de cette découverte pour asseoir son pouvoir. Mais pour cela, il faudra que notre scientifique lutte contre l’obscurantisme de certains, pour qui l’art de faire des images est un don de Dieu, et celui qui tente de se substituer à lui, voué à un châtiment exemplaire.

Voilà une histoire haletante où l’auteur s’amuse à tisser des liens avec notre époque (un certain Sigismond qui aide à se souvenir de ses rêves, un héros qui ressemble physiquement et par son arrogance au célèbre footballeur Zlatan…) et traite du sujet très contemporain de la lutte de la science contre les superstitions.

Un trait réduit à l’essentiel pour une histoire passionnante de bout en bout.

Grégoire (club BD)

Lire la suite

Préférence système d’Ugo Bienvenu

« Chaque homme dans sa vie assiste à la fin d’un monde. » Et en 2055 ce temps est venu pour Yves, archiviste chargé de défendre de l’effacement les œuvres de notre patrimoine au profit de téraoctets de photos et vidéos de notre vie quotidienne. Car la place manque dans le serveur général, et pourquoi garder « 2001 » de Kubrick, s’il n’est que si rarement consulté ?

Une situation qui met Yves face à un terrible dilemme, car faire une copie de ces fichiers est passible d’une lourde peine…

Voilà un livre qui offre un récit aux nombreux rebondissements et interroge notre rapport à la culture et à la transmission dans une dystopie pas si lointaine. On y aborde aussi la place de l’intelligence artificielle d’une façon subtile et le dessin, qui pourra paraître froid, colle vraiment au sujet d’une façon dynamique et acérée.

Une belle découverte.

Grégoire (club BD)

Lire la suite

J’ai tué Adolf Hitler de Jason

Imaginez qu’un vieil homme vous demande de revenir 70 ans en arrière pour tuer Adolf Hitler, mais qu’à la moindre erreur vous risquiez de ne plus pouvoir rentrer… Eh bien c’est exactement ce qui arrive à notre héros, un tueur à gages laconique aux affaires pourtant florissantes, mais qui peine à donner un sens à sa vie.

Comme toujours chez Jason, un humour pince-sans-rire qui tombe juste, un don pour croquer l’absurdité de la condition humaine en quelques scènes, et ici, une bonne dose de suspense !

Un style minimaliste qui fait mouche et un ton qui plaira aux amateurs de Kaurismaki et autres boute-en-train venus du grand Nord.

Grégoire (club BD)

Lire la suite

Moi, assassin d’Antonio Altarriba et Keko

Enrique est professeur d’Histoire de l’Art à l’université du Pays Basque. Spécialiste de la représentation de la cruauté, son expertise force le respect, et pour cause ! Car c’est aussi un assassin méthodique qui tente de sublimer sa pulsion en donnant un sens artistique à ses crimes.

Altarriba nous gratifie d’un scénario machiavélique bourré de références artistiques captivantes et doté d’une fine description du petit monde égotiste universitaire. Keko et son noir et blanc virtuose et puissant, parfois entaché de rouge sang, nous plonge dans cette psyché malsaine avec talent.

On pense à « La corde » d’Hitchcock pour le sujet, à Will Eisner et Alberto Breccia pour le dessin. Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains !

Grégoire (club BD)

Lire la suite

Marcher jusqu’au soir de Lydie Salvayre

En voilà une proposition originale !

Passer la nuit, seule, dans un musée pour y dormir, pour y flâner…

Auriez-vous été tentés, excités, ou plutôt réfractaires à cette idée ?

Lydie Salvayre, elle, répondit d’abord non. Totalement hermétique à cette idée ! Non mais c’est vrai quoi, qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire à elle, fille d’immigrés n’ayant pas eu accès à la grande culture lors de sa jeunesse et se sentant encore aujourd’hui imposteur dans ce monde-là, d’aller passer la nuit là-bas ?! Elle réfutait l’idée, ne se sentait pas spécialement concernée, voire même outrée ! Était-ce vraiment un privilège d’y aller ?

Et puis finalement, mais après réflexion, elle se dit que ça ne se représenterait sans doute pas deux fois. Le musée Picasso quand même… Exposant en ce moment même l’œuvre de Giacometti ! Dont L’homme qui marche sa préférée ! Non vraiment, elle se devait d’accepter.

Et c’est ce qu’elle fît…

Nous voici donc partis avec elle, un lit de camp comme seule couchette, dans ce musée, avec ces œuvres-là, pour cette nuit ci, si particulière…

Véritable introspection, ce roman est un monologue grandiose, mettant en miroir le travail de Giacometti (la vie de l’artiste, son œuvre, ses convictions, ses idées), avec la vie de notre auteure. Son éducation, le milieu social duquel elle vient, ses parents, ses peurs, ses souvenirs d’enfance, la place qu’occupe l’Art au sein de son existence, son utilité, et ce qu’elle en pense… Surtout ce qu’elle en pense !

Des réflexions captivantes sur le monde de la culture et sur l’Art en particulier…
Acte gratuit ou spéculatif ? Qu’est-ce que le bon goût ? Qui est à même d’en juger ? Sommes-nous réellement charmés où poussés à trouver certaines choses géniales ?

Tant de questions aussi intéressantes qu’utiles pour prendre du recul et ses les poser à son tour.

Le rythme soutenu de ses phrases, fait que l’on est pris dans ce livre comme dans une course folle et que l’on y galope de mot en mot jusqu’à la fin !

Quoi qu’on en pense quoi qu’on en dise, qu’on soit d’accord ou pas, cette auteure lauréate autrefois du prix Goncourt, nous embarque bel et bien avec son écriture corrosive, dans sa tirade !

Anne-So

Lire la suite

Walk me to the corner d’Anneli Furmark

Ce soir-là et tous les jours d’après, c’est un cataclysme intérieur qui fait son arrivée. Qui va prendre son temps…

Une tornade de tourments, d’anxiétés nocturnes et trombes de sentiments. Tout se combat, tout cohabitent.

Lors d’une soirée sans bien grande importance, la vie d’Elise va s’emballer…

Mariée depuis 23 ans à Henrik et mère de deux enfants, Elise la cinquantaine y rencontre Dagmar… Son cœur aussi.

Cette femme, inconnue jusqu’alors, va bouleverser son existence.

La routine se grippe, les messages s’échangent, les baisers surtout.

Le mariage bat de l’aile, aussi fort qu’il était son ancrage. Pour une femme…

Et lui que va-t-il faire ?

Une histoire pleine de délicatesse, dont les dessins et l’écriture ne laissent pas le lecteur indifférent. Que du contraire…

On y partage les doutes, on y partage la fièvre. On y lit la tristesse, en ressent la colère.

Si différents les couples soient-ils, l’histoire d’amour, la routine, les brisures et le charme restent bien souvent similaires…

Très belle bande dessinée adulte (dont le titre provient d’un texte du non moins talentueux, Léonard Cohen !). J’ai adoré !

Anne-So

Lire la suite

Blue Flag de Kaito

Taichi, Tôma et Futaba se retrouve tous les trois dans la même classe. Futaba est amoureuse de Tôma qui est grand, beau, drôle et gentil mais elle est beaucoup trop timide pour se déclarer. Elle demande de l’aide à Taichi, qui est l’ami d’enfance de Tôma. Bien qu’ils se soient un peu perdus de vue, Taichi accepte de l’aider à se rapprocher de Tôma et prendre confiance en elle. Evidemment, un triangle amoureux se met en place mais… qui aime qui finalement?

Une jolie histoire bouclée en 8 tomes qui parle d’amour sans être révolutionnaire dans la narration principale mais ce sont les sujets secondaires abordés qui en font sa force. Chaque personnage a un caractère à soi qu’ils soient primaires, secondaires voire même tertiaires!

Dès 12 ans

Judith

Lire la suite

Je serai le feu de Diglee et Clémentine Beauvais

Cet ouvrage est une anthologie poétique magnifique, réalisée par la non moins géniale Diglee !

Illustratrice et auteure BD, elle nous fait le cadeau de superbes illustrations tout au long du livre, j’adore !

Cet écrit contient des poèmes de 50 poétesses reconnues ou oubliées des 19e, 20e et 21e siècles. Elles ont toutes une plume incroyable, des vers qui habillent l’âme, titillent l’esprit et marquent au cœur.

Incontournables de leur époque, c’est une chance de les voir ici réunies !

Maureen Wingrove, dite Diglee, a pour chacune d’entre elles réalisé un portrait, une biographie et choisi ses poèmes favoris.

Plongez-vous sans tarder au cœur de ces textes. Ressentez-en la force et la beauté, et partagez son travail sans restriction aucune ! C’est un bijou !

Anne-So

Lire la suite