Joli Mai : Petit-déjeuner littéraire avec Daniel Soil

Rencontre avec un écrivain qui porte un regard sur la jeunesse de la fin des années 60 et sur les événements de mai 68 à Bruxelles.

Daniel Soil a été enseignant pendant les années 70 puis responsable d’associations de jeunesse. À partir de 1988, il travaille, depuis Bruxelles, à la promotion des créateurs belges francophones, successivement au Québec, en Afrique, en Europe centrale et en Europe du sud. Il a finalement été Délégué de la Fédération Wallonie Bruxelles au Maroc et à Tunis.  Daniel Soil a publié plusieurs romans  dont certains mettent en scène les événements de Mai 68 à Bruxelles ainsi que les années qui ont suivi ce mouvement social historique.

Samedi 5 mai – 10 H – Gratuit sur inscription

Lire la suite

Sans souci living stories

Le « Sans Souci Boekenbaz’art » change entièrement de concept cette année et devient le « Sans Souci Living Stories ». Venez découvrir une série d’animations en lien avec la littérature.
Programme détaillé sur www.livingstories.brussels
Ouvert à tous, petits et grands ! Infos et réservations : bibliotheek@elsene.brussels – 02-515 64 50

26 mai – 14H à 18H

Le four à bois, la caravane passe

Un spectacle « boulanger » itinérant

Monsieur Bizzcuit est dans un sacré pétrin. Sa boulangerie artisanale bat de l’aile depuis qu’une grande surface s’est installée en face. Avec la complicité de Maître Piazza, son artisan boulanger et de Lizza, la vendeuse, il a décidé de créer une RBM, une « réserve boulangère mobile » afin de promouvoir la fabrication traditionnelle du pain au levain dans le quartier. Une chose est sûre, il y a du pain sur la planche.

De et avec : Jeannine Gretler, Stefan Sattler et Jean-François Piazza.

Samedi 26 mai – 11H30 et 12H15 dans la cour de la bibliothèque

 

 

J’aménage ma maison en 3D

Ouvrir son imaginaire comme un vrai architecte d’intérieur !

Sweet Home 3D est une application logiciel libre de design intérieur qui permet de visualiser les espaces habitables d’une maison ou d’un appartement et d’imaginer des transformations de  volumes, couleurs, mobilier,…
Initiation gratuite au logiciel, sur inscription.

Mardi 24 avril ou mardi 15 mai – de 18H à 21H

Balade de saison : Liliane Wouters

Parcourir la ville, l’arpenter, y rêver, la découvrir… C’est à une visite curieuse des lieux – parcs et rues d’Ixelles – que vous invite Frédérique Bianchi.

Poète, dramaturge, anthologiste, Liliane Wouters est née à Ixelles le 5 février 1930. Elle y a enseigné entre 1949 et 1980. De la commune des Aulnes avec ses étangs, elle rêvait : « Il suffirait de transplanter Ixelles en bord de mer, et ce serait parfait ».
Les titres de ses livres « Tous les chemins mènent à la mer », « Changer d’écorce » sont des odes à la liberté, au recommencement.
« Une fois tous les cent ans
l’aloès fleurit.
Mon temps
connaît la même fortune ».

RDV à la BiblioXL – samedi 9 juin – 10H

Résonance (MAO) – Ateliers mensuels

Atelier mensuel de musique assistée par ordinateur:

Pour faire suite à 3 années d’ateliers réguliers portant sur les joies de la création musicale et l’édition audionumérique mutualisée (60 participants), la bibliothèque d’Ixelles propose dès la rentrée 2016 des ateliers mensuels permanents. L’idée est donc de proposer pour les nouveaux arrivants, une initiation, de quoi démarrer sans stress, et pour les habitués, poursuivre les échanges créatifs.

C’est donc un atelier/laboratoire qui se veut donc un lieu invitant à l’échange de savoir entre tous, le matériel suivant est à disposition: une table de mixage 12 entrées, 2 HP KRK, 10 pc équipé de Linux (distribution KXstudio), un synthétiseur monophonique Arturia MicroBrute . Lire la suite

Club de lecture « adultes »

schuitenLa passion de la lecture, ça se partage !
Un jeudi par mois, la bibliothèque vous propose une soirée d’échanges autour de trois romans connus ou moins connus, français ou traduits, à suspens ou poétiques, noirs ou à l’eau de rose,…

Prochaines dates :  3 mai et 7 juin

Où : à la bibliothèque, section des adultes
Quand : chaque premier jeudi du mois de 19h à 21h00
Gratuit et ouvert à tous
Inscription souhaitée (envoyez-nous votre adresse mail et votre numéro de téléphone).

Prochaine réunion : le jeudi 3 mai à 19H

Au programme :

La mère de Maxime Gorki

La table des enfants d’Isabelle Hausser

La couleur pourpre d’Alice Walker

 

Une histoire des loups d’Emily Fridlund – 2017

Une histoire des loups d’Emily Fridlund (Ed. Gallmeister)

Madeline, jeune fille un peu sauvage, habite avec ses parents dans des conditions un peu précaires, au bord d’un lac du Minnesota. De l’autre côté du lac s’installe une famille aisée qu’elle ne peut s’empêcher d’observer. Le père travaillant loin, Madeline se rapproche de la femme, Patra, et de son fils Paul. Petit à petit, elle entre dans la vie de cette femme solaire et de ce garçon de 4 ans d’une grande maturité. Le père, absent, est néanmoins présent dans le discours de Patra qui a beaucoup d’admiration pour lui. Madeline est sous le charme de cette famille qui lui semble tellement parfaite et différente de la sienne. Mais derrière cette apparente légèreté, on sent une tension sourde. Madeline, maitrisant peu les codes sociaux, ne se rend pas compte que quelque chose ne va pas…

Ce premier roman mêle ambiance trouble, poésie et hostilité de la nature environnante. Le point de vue tronqué de la narratrice ainsi que des allers-retours dans le temps nous dévoilent par petites touches ce drame annoncé dès la première page.
Une auteure à suivre, assurément.

La beauté des jours de Claudie Gallay – 2017

La beauté des jours / Claudie Gallay

Jeanne travaille à la poste et vit avec son mari, Rémy, depuis de longues années dans leur petite maison du Nord de la France. Ses filles ont vingt ans et quittent peu à peu le nid familial. Elle est très attachée au quotidien, à la répétition des gestes, des faits, des petites choses… Pourtant, Jeanne aime glisser un peu de fantaisie dans sa routine et donner une place au hasard. Elle est ainsi une grande admiratrice de l’artiste serbe Marina Abramović, une performer qui étudie et repousse les frontières du potentiel physique et mental. A travers elle, notre héroïne s’interroge sur ses limites, ses peurs…

L’écriture toute en finesse et délicate de Claudie Gallay sublime le bonheur ordinaire. Un roman qu’on aimerait qui ne se termine jamais !

Mister Wonderful de Daniel Clowes – 2011

Mister Wonderful / Daniel Clowes [comics, one shot]

Marshall, antihéros par excellence, célibataire introspectif et grisonnant, s’apitoie sur son sort et sur celui de l’humanité. Il attend Nathalie dans un bar, avec qui un couple d’amis bienveillants lui ont arrangé un rendez-vous. Nathalie finira par arriver et Marshall achèvera de se torturer afin de ne pas passer à côté de «l’être humain le plus génial ayant jamais existé», la compagne idéale de ses petits-déjeuners dominicaux fantasmés ».

Subtilité et finesse des sentiments humains, simplicité graphique ; une histoire d’amour banale, universelle mais qui nous rappelle que dans « histoire d’amour » il y a le mot/sentiment « amour ».

Les Bourgeois d’Alice Ferney – 2017

Les Bourgeois d’Alice Ferney – 2017

Alice Ferney nous conte, dans ce magnifique roman, l’évolution d’une famille française, bourgeoise, catholique et conservatrice de l’aube du vingtième siècle à nos jours. Cette chronique familiale retrace, avec finesse, les destins des personnages au sein de l’Histoire en marche. Elle va sans cesse du singulier au collectif et jette un regard lucide sur les erreurs politiques mises en lumière par le passage du temps.

Le maillage du roman est constitué par une mosaïque de souvenirs attachants des dix enfants de Henri et Mathilde Bourgeois …une saga qui s’étend sur tout le vingtième siècle. Le style est classique, vivant et ample. La romancière nous entraîne dans la ronde des naissances, des mariages et des morts, nous laissant un arrière-goût de nostalgie devant le caractère éphémère de toute chose.

Le tardigrade de Pierre Barrault

Le tardigrade de Pierre Barrault est un roman déroutant, où il est question de tardigrade, mais surtout de tout autre chose. Mais qu’est-ce qu’un tardigrade, me direz-vous ?

C’est un animal, microscopique créature mesurant environ 1 mm, qui propose au lecteur une visite tel un agent immobilier dans les divers appartements de son immeuble.
On y découvre le monde tel qu’on ne l’a encore jamais vu, c’est à la fois rafraîchissant et déconcertant : les amis que l’on invite sont irrémédiablement aspirés par le vide s’ils ont le malheur de se rendre sur le balcon, les panneaux de signalisation ne sont pas toujours pris au sérieux, les boulangers vendent des branches mortes en assurant que c’est du pain, et en cas de coupure d’eau, il faut pleurer sous la douche pour pouvoir se rincer.

De petits chapitres, de petits paragraphes liés au fait de la taille de la créature ?
Pierre Barrault décoche l’hyperbole, l’hypothèse, l’aphorisme, la tautologie, le non-sens, le paradoxe, les superlatifs, le sens des contraires et ses oxymores pour faire mouche à chaque phrase.

Pour ceux qui aiment Henri Michaux, Boris Vian, Topor.
Une petite réserve, néanmoins : n’espérez pas trop en apprendre sur le tardigrade.

Formation Multimedia

Création de musique assistée par ordinateur + l’édition audionumérique comme outils d’émancipation culturelle

 

15 Journées de création (mars 2018)

Que ce soit en bibliothèque, dans les musées, les centres culturels, dans le monde de l’édition et de la création, la culture est entrée dans l’ère du numérique.

Lire la suite