Barcelona de Daniel Sanchez Pardos – 2016

Nous sommes en 1874. De retour d’Angleterre, Gabriel Camarassa, sa sœur et ses parents viennent se réinstaller à Barcelone. Le père Camarassa dirige un grand journal à sensation, le fils, Gabriel, entame des études d’architecte. C’est à l’école que celui-ci va faire la connaissance de Gaudi et devenir son ami. Accompagnés de la mystérieuse autant qu’inquiétante Fiona Begg, illustratrice au journal du père, les deux compères sont mêlés à une série d’intrigues qui les mènera dans les bas-fonds de la ville. On se situe dans un registre compris entre L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón et une aventure à la Dumas, le tout dans la Barcelone de l’époque, en plein boom économique, industriel et politique. Sur ce chapitre,  l’on émettra quelques réserves : on aurait aimé une trame historique plus forte. Antoni Gaudi, pour sa part est un personnage étrange, qui semble mêler dans des affaires douteuses, on se demande bien s’il peut avoir un quelconque rapport avec le bâtisseur de la Sagrada Familia et autres architectures géniales qu’on connaît… En définitive, le roman fonctionne bien et on se laisse emmener par les mystères de cette aventure, dont la grande héroïne est bien sûr… Barcelone !

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.