EPN – ouverture sur RDV

En cette période difficile, il est évident que tout le monde n’a pas accès à un équipement informatique à la maison. Nous gardons l’Espace Numérique Public ouvert sur rendez-vous du mardi au vendredi de 14h à 17h. L’horaire peut être élargi de 9h à 18h en fonction des bibliothécaires sur place.

Les ordinateurs et espaces seront nettoyés entre chaque usager.

Priorités aux étudiants. Les usagers réguliers disposent de 30 minutes sur place.

Attention on ne dispose pas de webcam .

Il est possible de venir avec son propre matériel et de profiter de l’accès wifi.

Réservation par mail (bibliotheque@ixelles.brussels) ou par téléphone (02 515 6406 ou 02/515.64.12).

Nous faisons appel à votre générosité : si vous possédez des ordinateurs et tablettes ou webcam dont vous n’avez aucun usage, n’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions les mettre à disposition des étudiants dans le besoin. Merci pour eux !

Chaîne YouTube Biblio XL

La BiblioXL se réinvente !
Avec le confinement, vos bibliothécaires ont découvert de nouvelles façons d’aller vers vous en vous proposant des animations audiovisuelles !
La BiblioXL a donc ouvert une chaîne YouTube sur laquelle vous pouvez retrouver des comptines, des conseils de lectures, des poèmes lus…
N’hésitez pas à vous abonnez à notre chaine YouTube pour les découvrir !
https://www.youtube.com/channel/UCrdGBBcmSDLrZGeG7GmoPFQ

Femmes de Nazis de









On connaît tous quelques-uns des noms des hauts dignitaires nazis, mais rare sont ceux qui connaissent le nom de leur femme ou de leur maîtresse. « Derrière chaque grand homme, il y a une femme » déclare le proverbe. C’est la même chose avec les hommes d’une dictature.
Cet ouvrage, incroyablement intéressant et bien documenté, relate la vie des femmes et leurs agissements dans l’ombre de leurs maris. Il s’agit d’une approche inédite. M’in
téressant beaucoup à la deuxième guerre mondiale, on parle souvent des nazis mais les femmes de ces hauts dignitaires ont des vies, de l’influence et des opinions bien à elles. Que ce soit p
ar conviction ou par intérêt personnel, elles consacrèrent toute leur vie à l’idéologie nazie. 
On y apprend également les conditions dans lesquelles elles vivaient. Les jalousies et les disputes pour le pouvoir et l’attention de Hitler pouvaient tout faire basculer.


Pour un livre de non-fiction, il se lit avec facilité et se révèle passionnant.

Louise

Femmes de Nazis/ Wyllie, James. – Editions Alisio, 2020

Cette critique vous donne envie de lire le livre ? Vous voudriez l’emprunter ou le réserver ? Retrouvez-le ici !

DIS, TU ME PRÊTES UN RÊVE ? de Stéphanie Mangez

A LA RECHERCHE DES RÊVES ÉGARÉS

La compagnie MAPS a proposé à la Commune d’Ixelles, une RÊVERIE COMMUNE. Il s’agit d’un projet artistique conçu pour les communes, qui vise à retisser le lien social en cette période de (dé)confinement. Ixelles est devenue le décor d’une histoire écrite sur mesure, grâce aux témoignages de ses habitants et à l’imagination de l’autrice Stéphanie Mangez. Découvrez son texte…

Lire la suite

Cueilleuse de thé de Jeanne-Marie Sauvage-Avit

 

Au Sri Lanka, Shemlaheila est cueilleuse dans une plantation de thé. A l’aube de ses vingt ans, la jeune femme a d’autres rêves et décide de partir pour Londres. Elle part à la découverte d’un pays complètement différent du sien, Shemla va découvrir une autre culture, d’autres personnes et surtout d’autres envies. Est-ce que le contraste de cultures ne sera pas trop violent?

Petit livre à déguster qui fait voyager. On s’attache très rapidement à la courageuse héroïne.

Ce livre a gagné le Prix du Livre Romantique 2017.

Jeanne-Marie. Cueilleuse de thé. Charleston Editions , 2017

Moi et la fille qui péchait des sardines de Eva Kavian – 2017

Félix, 11 ans, prend l’avion seul pour la première fois. Il va rejoindre sa grand-mère qui vient de s´installer dans un petit village côtier portugais et passer une semaine avec elle, Jean-Phi le chien et Zezette, la sœur jumelle de sa grand-mère. Dans sa famille, tout le monde a un jumeau : sa grand-mère, chacun de ses parents… mais pas lui. Plus lui. Et ça n’est pas un sentiment très agréable alors il préfère ne pas as trop y penser, mangera des bonbons et lire des BD.
Arrivé chez sa grand-mère, il se rend compte que sa valise a été échangée avec celle d’une fille possédant toute une panoplie de vêtements reine des neige.  C’est ainsi que Félix va faire la connaissance de la fille qui péchait des sardines et qui elle préfère inventer des histoires plutôt que de penser aux choses tristes.
Un joli roman qui pose des grandes questions sur l´argent et le deuil (entre autre) de façon subtile. Un roman tendre et drôle surtout. À lire dés 10 ans