Arpentages féministes

Historiquement utilisé dans les cercles ouvriers anarchistes
du 19e s., l’arpentage est une méthode de lecture collective d’un ouvrage,
en vue de son appropriation critique, pour nourrir l’articulation entre
pratique et théorie. C’est une méthode qui vise à dés-élitiser la connaissance, se (ré)-approprier un savoir tout en partageant les idées et vécus du groupe. La lecture est singulière dans la mesure où elle restera partielle car chaque membre du groupe n’aura lu qu’une partie de l’ouvrage (pendant l’atelier du moins).

Gratuit – Inscription obligatoire par mail, téléphone (02/515.64.12) ou aux comptoirs de prêt

Les Couilles sur la table de Victoire Tuaillon

[Annulé]

Jeudis 28 avril et 5 mai de 18h30 à 21h

Mise par écrit des podcasts du même nom, Victoire Taillon nous interroge sur « C’est quoi être un homme aujourd’hui ? » Pour dépasser les querelles d’opinion et ne pas laisser la réponse aux masculinistes qui prétendent que “le masculin est en crise”, Victoire Tuaillon s’est emparée frontalement de la question, en s’appuyant sur les travaux les plus récents de chercheuses et de chercheurs en sciences sociales.


Réinventer l’amour de Mona Chollet

Jeudis 9 et 23 juin de 18h30 à 21h

Nombre de femmes et d’hommes qui cherchent l’épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s’invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat.





L’évènement d’Annie Ernaux

Jeudi 30 juin de 18h30 à 21h

L’occasion d’un banal examen dans un cabinet
médical replonge la narratrice plus de trente ans
en arrière, en janvier 1964, au moment de son
avortement clandestin. Si le souvenir apparaît
lointain, l’événement n’en est pas moins indélébile. A la fois égarée et démunie, pendant deux mois, la jeune femme d’alors a caché sa grossesse, à ses parents comme à ses amis proches, cherché désespérément une « faiseuse d’anges ».

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.